Caster Semenya
Caster Semenya | STRINGER / AFP

Ligue de Diamant: Doha ouvre la saison dans l'ombre de Semenya

Publié le , modifié le

La Ligue de Diamant débute ce vendredi à Doha, avec le premier des quatorze meetings. Une répétition au Qatar, quatre mois avant les championnats du monde organisés par l'émirat. Au centre de l'attention, la Sud-Africaine Caster Semenya, dont le recours contre le nouveau règlement sur les athlètes hyperandrogènes a été rejeté par le TAS.

La Ligue de Diamant est de retour. Comme chaque année depuis 2010, Doha héberge le premier des quatorze meetings d'athlétisme inscrits au programme de la compétition. Malgré l'absence de nombreuses stars, le plateau sera relevé. Mais l'attention sera concentrée sur Caster Semenya, trois jours après le rejet de son recours contre le nouveau règlement sur les athlètes hyperandrogènes. 

Du monde à la perche 

Champion du monde à Londres en 2017, l'Américain Sam Kendricks vient prendre ses marques à Doha. Il a conclu sa saison en intérieur par un saut à 5m93 au All-Star Perche de Clermont-Ferrand, signant la meilleure performance mondiale à égalité avec Piotr Lisek. Le Polonais, vice-champion d'Europe en salle début mars, sera son principal adversaire. Trois ans après son titre olympique à Rio, le Brésilien Thiago Braz cherche toujours à retrouver le niveau lui ayant permis de passer 6m03. Le Français Renaud Lavillenie, souffrant d'une tendinite à un ischio-jambier, ne devrait pas retrouver les sautoirs avant juin. 

Sam Kendricks au Meeting Indoor de Paris

Un duel de poids 

Le lancer de poids n'est pas la discipline de l'athlétisme la plus mise en avant, mais il va animer la soirée à Doha. D'un côté, l'Américain Ryan Crouser, de l'autre le Néo-Zélandais Tom Walsh. Le premier est champion olympique, le second champion du monde. Crouser a préparé sa saison avec un lancer à 22 mètres 74 à Long Beach (Californie), sixième performance de l'histoire et une première depuis le record du monde de Randy Barnes en 1990 (23m12). "Vous savez que ça me met en colère, a réagi Walsh. Parce que je veux prouver à tout le monde que je peux faire la même chose." Deux autres Américains, Joe Kovacs et surtout Darrell Hill, tenteront de perturber ce mano a mano. 

Le concours de Ryan Crouser à Long Beach

Guliev et Asher-Smith en têtes d'affiche du 200m

La confrontation entre Dina Asher-Smith et Marie-Josée Ta Lou sur le 200m était attendue à Doha. Mais l'Ivoirienne a dû déclarer forfait en raison d'une blessure au mollet. La Britannique devra donc batailler avec les Américaines Phyllis Francis et Kyra Jefferson pour ses premiers pas à Doha. "Je voulais être dans le stade avant les Mondiaux, a expliqué Asher-Smith. C'est important pour d'être ici, c'est pourquoi j'ai choisi Doha démarrer." Du côté des hommes, le champion du monde turc Ramil Guliyev se jaugera face au Trinidadien Jereem Richards et au Panaméen Alonso Edward, passé deux fois sous les 20 secondes l'an dernier. 

Le titre européen de Dina Asher-Smith sur 100m

Semenya continue son combat

Verra-t-on la dernière course de Caster Semenya ce vendredi soir ? La Sud-Africaine a décidé de s'aligner sur le 800m de Doha, trois jours après l'échec de son recours devant le tribunal arbitral du sport contre la nouvelle réglementation visant les athlètes hyperandrogènes. La fédération internationale demande que ces femmes, dont le taux de testostérone est naturellement plus élevé, suivent un traitement pour le réduire sous un seuil fixé à 5 nanomol par litre de sang. "Je sais que les règlements de l'IAAF m'ont toujours visé, a réagi Semenya. Depuis une décennie, ils essayent de me ralentir mais ils me renforcent. La décision du TAS ne me retiendra pas. Je vais encore une fois m'élever au-dessus et continuer à inspirer des jeunes femmes et athlètes en Afrique du Sud et dans le monde." Semenya peut encore faire appel devant le tribunal fédéral suisse, alors que la nouvelle réglementation entrera en vigueur dès 8 mai. 

Caster Semenya, en croisade contre l'IAAF