Rénelle Lamote
Rénelle Lamote. | FREDRIK SANDBERG

Première victoire en Ligue de Diamant pour Rénelle Lamote, Pékin en tête

Publié le , modifié le

Ce nom ne vous dit peut-être rien, mais Rénelle Lamote est la Française qui monte. La jeune championne d’Europe espoirs a remporté hier soir à Stockholm sa première victoire en Ligue de Diamant, sur 800m. La voilà lancée pour les Mondiaux de Pékin (du 22 au 30 août prochain).

Au terme d’une belle dernière ligne droite, Rénelle Lamote est parvenue à gagner sa première manche de Ligue de Diamant, devant la Britannique Lynsey Sharp et l'Américaine Brenda Martinez. Un bel exploit pour la Française, plein d’espoirs pour les championnats du monde, qui approchent à grand pas. L’arrivée à ce niveau de cette athlète originaire de Coulommiers (77) n’est pourtant pas une surprise. La jeune femme, qui a commencé l’athlétisme au collège, a en effet été sacrée championne d’Europe espoirs mi-juillet, à Talinn (Estonie). En mai dernier, la jeune femme de 21 ans était allée jusqu’en demi-finales des championnats d’Europe en salle, élites cette fois-ci.

Hier soir, Rénelle Lamote est passée pour la troisième fois de sa carrière sous la barre des deux minutes, en finissant sa course en 1’59’’91. Son record date de mai dernier : 1’59’’39, à Rehlingen (Allemagne). Encore loin des 1’56’’53 de Patricia Djaté-Taillard, record de France depuis vingt ans désormais, et qui représentait, en 2013, son rêve d’athlète. « Mon rêve serait de titiller le record de Patricia Djaté-Taillard, que je trouve magnifique. Mais bon il faudrait d'abord que je descende sous les 2’00, et on n’y est pas encore ! », confiait-elle alors au site culture-athle.com. 

Objectif finale à Pékin

Malgré ses bons temps, la Française continue d’apprendre les rouages du haut-niveau, avec ses tactiques et techniques, comme celle de courir en peloton : « J’ai encore du mal à me placer, je n’aime pas vraiment ça ». Néanmoins, l’enchaînement des performances et sa bonne forme peuvent lui permettre de revoir à la hausse ses objectifs pour les Mondiaux de Pékin (du 22 au 30 août prochain), son premier championnat à ce niveau. Là-bas, Rénelle Lamote visera la finale : « Je suis très contente de ma première victoire. Maintenant, je sais que je suis à la bagarre pour pouvoir rentrer en finale aux Mondiaux. J’ai ce potentiel ». Pour cela, la barre des deux minutes devra être franchie une nouvelle fois. A seulement 21 ans, Rénelle Lamote représente, avec Pierre-Ambroise Bosse, l’avenir du 800m français. A elle de trouver la clef pour pouvoir percer au plus haut-niveau. Avec une victoire en Ligue de Diamant, c’est déjà presque fait.