Kendra Harrison
L'Américaine Kendra Harrison survole les haies | SIPA - Chris PietscH

Harrison à Birmingham pour faire tomber un mur

Publié le , modifié le

Passée à trois centièmes du record du monde du 100m haies le week-end dernier, l'Américaine Kendra Harrison remet le couvert dimanche à l'occasion du meeting de Birmingham, 6e étape de la Ligue de diamant. C'est un record qui appartient au passé, datant des pays de l'Est: 12 sec 21/100e, c'est la marque référence détenue depuis 1988 par la Bulgare Yordanka Donkova. L'Américaine est passée à 3 centièmes de l'égaler à Eugène.

"Je ne m'attendais pas à réaliser un tel chrono, je ne me suis pas sentie aller très vite, j'ai juste senti que j'étais relâchée", a souligné Harrison, dont le titre de gloire jusque-là était sa 2e place aux Championnats des Etats-Unis 2015. Elle était tout de même arrivée dans l'Oregon avec, déjà, la meilleure performance mondiale de la saison 2016, un 12 sec 36/100e très prometteur.

Petit format mais grosse endurance - elle possède également d'excellentes références sur 400 m haies - Harrison pourrait bien être celle qui fera tomber le record de Donkova. Il faudra aussi pour cela une concurrence affûtée. Et l'affiche de Birmingham est plutôt haute en couleurs. Harrison retrouvera ainsi l'Australienne Sally Pearson, championne olympique 2012, dont on a cru il y a quelques années que ce serait elle la nouvelle détentrice du record du monde. Pearson a ainsi déjà couru en 12 sec 28/100e. C'était en 2011, lors des Mondiaux de Daegu (Corée du Sud), mais, depuis, les blessures l'ont ralentie.

Autre rivale de premier plan: l'Américaine Brianna Rollins, plus jeune championne du monde de l'histoire, à 22 ans, à Moscou en 2013. Son meilleur chrono? 12 sec 26/100e, également en 2013.

Bromell contre De Grasse

Toujours en sprint, Birmingham proposera également un joli duel sur 200 m masculin. L'Américain Trayvon Bromell et le Canadien Andre De Grasse, 20 et 21 ans respectivement, sont l'avenir du sprint mondial. Ils sont même déjà son présent. Les deux hommes se sont ainsi partagé la médaille de bronze des derniers Mondiaux sur 100 m, derrière la superstar Usain Bolt et son rival Justin Gatlin.

Bromell participera également au 100 m de la réunion, hors programme Ligue de diamant. Bromell et De Grasse pourraient toutefois se faire souffler la victoire sur 200 m par la révélation de la semaine, l'Américain Ameer Webb. A 25 ans, ce dernier semble arriver à maturité. Il a en tout cas marqué les esprits jeudi à Rome en remportant le 200 m (20.04) avant, une heure après, de terminer dans la foulée de Gatlin sur 100 m (9.94).

Angleterre oblige, les héros locaux seront présents avec Greg Rutherford (longueur) et Mo Farah (3000 m, hors Ligue de diamant).

AFP