Kelly-Ann Fraser-Pryce
Kelly-Ann Fraser-Pryce | BERTRAND GUAY - AFP

Fraser-Pryce affole le chrono à Londres sur 100m

Publié le , modifié le

La Jamaïcaine Shelly-Ann Fraser-Pryce a établi, dès les demi-finales du 100m du metteing de Londres, la meilleure performance mondiale de l'année en 10"77 (+ 0.7 m/s). La finale a vu Blessing Okagbare s'imposer et réaliser un nouveau record d'Afrique en 10"79. Dans les autres courses, Felix a refait parler d'elle en bien sur 200m (22"41) tandis que Pearson s'est rassurée avec un temps de 12"65 (vent nul) sur 100m haies.

La piste du stade olympique londonien inspire définitivement les sprinteurs jamaïcains. Après l'excellent chrono de 9"85 réalisé hier par Usain Bolt sur la distance reine et la victoire de Warren Weir sur le demi-piste en 19"89, c'est Shelly-Ann Fraser-Pryce qui s'est distingué sur le 100m féminin. La championne olympique du 100m a fait parler la foudre en demi-finale du 100m en étbalissant une nouvelle meilleure performance mondiale de l'année en 10"77 (+0.7m/s). La Jamïcaine devance largement sa principale adversaire, à savoir Carmelita Jeter (10"93). La finale promettait énormément et elle n'a pas déçu. Mais surprise, c'est la Nigérianne Blessing Okagbare qui l'a emporté en 10"79, nouveau record d'Afrique. La course s'est disputée sous une pluie fine qui a semblé gêner la  Jamaïcaine Shelly-Ann Fraser-Pryce qui n'a pris que la quatrième place devancée par l'Américaine Barbara Pierre (10.85) et la  Trinidadienne Kelly-Ann Baptiste (10.93), qui détenait l'ancienne meilleure  marque mondiale.

Pearson de mieux en mieux

A la recherche de son meilleur niveau depuis le début de la saison et des blessures à répétition aux ischio-jambiers, Sally Pearson s'offre sa première victoire de prestige sur 100 haies dans un bon chrono de 12"65 (vent nul). La championne olympique en titre a dominé aisément Tiffany Porter (12"76) et Kellie Wells (12"95). A Moscou dans deux semaines (10-18 août), Pearson aura fort à faire pour  conserver son titre, face notamment à la nouvelle pépite américaine des haies Brianna Rollins, encore étudiante, qui a réalisé un fracassant 12 sec 26/100e lors des sélections américaines, à cinq centièmes du record du monde de la Bulgare Yordanka Donkova, qui remonte à 1988, une autre époque.

Felix se rappelle aux bons souvenirs sur 200m

Allyson Felix, triple championne olympique l'an passé à Londres, s'est offert une victoire de prestige sur le 200 m (22"41) du meeting anniversaire des JO. Elle a devancé sa compatriote Shalonda Solomon (22"50) et Anthonique Stracha (22"63).  En 2011 aux Mondiaux de Daegu, Felix, qui s'était consacrée dans le même temps au 400 m, avait perdu sa couronne mondiale sur 200 m (3e), dont elle était la triple tenante du titre. Autant dire que cette performance aura à coup sûr marqué les esprits avant l'approche des Mondiaux de Moscou. 

Diamond League