Mo Farah
Mo Farah | ANTONIN THUILLIER / AFP

Farah et Kovacs en vedettes à Eugène

Publié le , modifié le

Le Britannique Mo Farah qui, pour sa rentrée, s'est offert le meilleur chrono de l'année sur 10.000 m, et l'Américain Joe Kowacs a érasé le concours du poids ont été les deux athlètes qui ont réussi les performances les plus significatives de la première journée du meeting d'Eugène, quatrième étape de la Ligue de diamant. Place au course samedi pour la 2e journée avec notamment, très attendu, un 100 m royal réunissant Justin Gatlin, Tyason Gay et Asafa Powell.

Farah prend ses marques

Pour sa première course sur piste en plein-air de 2016, Mo Farah n'a pas fait dans le détail. Sur sa distance de prédilection, il s'est imposé en 26 min 53 sec 71/100e.améliorant de 26 secondes la meilleure performance de l'année (27:19.71 par l'Ethiopien Leul Gebresilase), Le double champion olympique 2012 le doit en grande partie au jeune Kenyan William Sitonik qui lui a donné du fil à retordre jusque dans la dernière ligne droite (26:54.66). 

"Le rythme était difficile à tenir, car il y avait beaucoup d'à-coups, mais ce n'est pas un mauvais chrono. J'espérais me rapprocher plus de mon record personnel (26:46.57). Mais c'est une bonne chose d'être revenu sur un stade", a souligné Farah qui n'était plus apparu dans une compétition sur piste en plein-air depuis les Mondiaux-2015 de Pékin où il avait réalisé le doublé 5000/10.000 m. "Réussir un chrono aussi rapide d'entrée donne confiance", a souligné le quintuple champion du monde qui a participé en mars au Championnat du monde de semi-marathon à Cardiff où il s'était classé 3e. "Ma préparation pour Rio se déroule bien, cela se passe comme je l'espérais, c'est le plus important".

Kovacs écoeure la concurrence  

Joe Kovacs lui non plus n'a pas fait dans le détail. Il a totalement écoeuré la concurrence au poids. Le champion du monde 2015 a amélioré sa propre meilleure performance mondiale de l'année avec un jet à 22,13 m. Il était déjà en tête du bilan annuel et personne ne semble pour l'instant en mesure de l'inquiéter. Il a relégué son dauphin, le Néo-Zélandais Tom Walsh, à plus d'un mètre (20,84 m). La 3e place est revenue à un autre Américain, Reese Hoffa (20,58 m), tandis que le double champion olympique en titre, le Polonais Tomasz Majewski, a dû se contenter de la 4e place (20,43 m).

Mélina Robert-Michon 3e

Le concours de lancer du disque féminin a été dominé par la championne olympique en titre et vice-championne du monde 2015, la Croate Sandra Perkovic. Elle a devancé avec ses 68,57 m l'Allemande Nadine Müller (65,31 m) et la Française Mélina Robert-Michon (63,69 m). Autre temps fort de la soirée, le concours de saut en longueur dames est revenu à l'Américaine Brittney Reese (6,92 m), devant la Serbe Ivana Spanovic (6,88 m), comme lors des Mondiaux-2016 en salle.

Christian Grégoire