Usain Bolt
L'athlète jamaïquain Usain Bolt | MAXPP - CLAUDIO PERI

Bolt frappe fort à Oslo

Publié le , modifié le

Usain Bolt a remporté le 200m du meeting d'Oslo, 6e étape de la Ligue de diamant, en réalisant un temps canon, 19.79 (vent:+1,7 m/s). Rien de moins que la meilleure performance de l'année et le record du meeting.

La défaite sur le 100m face à Justin Gatlin la semaine dernière est effacée. Usain Bolt a frappé un grand coup sur le 200m à Oslo ce jeudi. Au couloir 5, le Jamaïquain a fait fi d'une température fraîche et de l'élimination pour faux départ de son adversaire du couloir 6, le Néerlandais Churandy Martina (champion d'Europe en titre), qui aurait pu lui servir de point de repères pour s'imposer au terme d'une course maîtrisée mais sur laquelle il s'est employé, notamment dans les 20 derniers mètres. Après un départ timide, le sextuple champion olympique a produit son effort après le virage pour irrémédiablement se détacher. Même si les 20 derniers mètres ont compliqués, il a rappelé à tous qui était le patron du demi-tour. Bolt a largement devancé le Norvégien Jaysuma Saidy Ndure (20.36) et le Britannique James Ellington (20.55).

"Bon boulot"

Il efface des tablettes le record du meeting sur cette distance, qui datait de 1996 et appartenait au Namibien Frankie Fredericks en 19.82 et donc la meilleure performance mondiale de l'année qui était détenue par son compatriote Nickel Ashmeade (20.00 réalisé le 4 mai à Kingston). Par comparaison, l'an passé, lorsqu'il avait été dominé par Blake sur le 200m des trials, il avait été chronométré en 19.83. "La température était vraiment glaciale. Mais j'ai donné le meilleur de moi-même et couru aussi vite que possible. C'est du bon boulot à ce stade de la saison", a-t-il commenté après sa performance. Après sa course, il est revenu sur la disqualification de Churandy Martina. "Le fait que Martina ne soit pas dans le couloir à côté de moi ne m'a pas  aidé. J'ai dû courir par moi-même avec la disqualification de Martina (pour  faux-départ). C'est toujours bon d'avoir quelqu'un à côté de vous pour vou  pousser plus, vous pouvez vous concentrer dessus", a-t-il expliqué.

Au top

La défaite à Rome face à Justin Gatlin n'a pas entamé le moral du Jamaïquain. Elle l'a juste encouragé à redoubler de travail. "Je veux souligner quelque chose: on me demande souvent si je crains  quelqu'un en particulier. Mais moi je ne dois pas me concentrer sur une seule  personne. Je dois faire en sorte de tout prendre en compte. Si je  perds une  course, c'est retour au tableau noir, à l'entraînement". Un retour aux bases qu'il avait fait aussi l'année dernière après sa défaite aux sélections contre Yohan Blake. Un revers qu'il avait effacé superbement lors des JO de Londres (trois titres sur 100, 200 et 4x100m). "J'ai perdu presque une  course par saison, mais dans les grands championnats, je suis là. Ma confiance est toujours au top", a-t-il conclu. Sur la piste, comme en conférence de presse, la Foudre est de retour.

Diamond League