Mo Farah Birmingham
Mo Farah | EPA/MAXPPP

Birmingham : Mo Farah régale son cher public

Publié le , modifié le

Mo Farah a régalé son public en remportant dimanche le 5000 m de la réunion de Birmingham au prix d'un superbe effort dans la ligne droite.

Sous les vivats, le Britannique a résisté à l'Ethiopien Yenew Alamirew pour couper la ligne en 13 min 14 sec 24/100, avec deux longueurs d'avance. En  triomphant d'un plateau relevé, il s'est rassuré après son échec du mois de juin à Eugene, le premier après une série de onze victoires, face au Kényan Edwin Soy, qui n'était pas de la course dimanche. "J'étais l'homme à battre et il a fallu que je me donne au maximum. Les conditions n'étaient pas idéales et les autres (les Ethiopiens) couraient en équipe, mais à la fin j'ai fait le boulot", a réagi Farah, apparemment pas perturbé par sa récente mésaventure à Wimbledon. Invité au tournoi du Grand Chelem de tennis, le coureur avait innocemment mis en ligne sur un réseau social des vidéos prises dans la tribune royale, déclenchant selon la presse les foudres des organisateurs.

Les plupart des autres stars du meeting n'ont en revanche pas été à la fête, montrant qu'elles avaient encore du chemin à faire avant les Championnats du monde de Moscou. Ainsi l'Américain Aries Merritt, qualifié in extremis pour les Mondiaux après une blessure, a été battu dans le 110 m haies par le hurdler des Barbades  Ryan Brathwaite (13.13) dans un temps très moyen (13.23), malgré un fort vent dans le dos (2,6 m/s).

Fraser Pryce battue

Dans le 400 m haies, l'une des courses les plus relevées avec le podium des Jeux de Londres au complet, c'est le Portoricain Javier Culson, troisième l'été dernier, qui s'est imposé dans un temps modeste (48.59), devant le Britannique Rhys Williams et l'Américain Michael Tinsley. Le champion olympique, le Dominicain Felix Sanchez, n'a fini que septième. Dans le 200 m, alors que tout le monde attendait un duel entre la Jamaïquaïne Shelly-Ann Fraser Pryce, championne olympique du 100 m, et  l'Américaine Carmelita Jeter, finalement septième, c'est la Nigériane Blessing Okagbare qui a gagné en 22 sec 55/100. Autre médaillée d'or à Londres, l'Australienne Sally Pearson a plafonné à la quatrième place du 100 m haies, gagné par l'Américaine Dawn Harper-Nelson (12.64).

Le champion olympique surprise de la longueur, Greg Rutherford, a déçu également en s'inclinant à domicile avec un petit saut (8,11 m) face au Russe Alexandre Menchov (8,27 m). En revanche, dans le triple saut, l'Américain Christian Taylor, champion olympique, est remonté dans les bilans de la saison en l'emportant avec 17,66 m, à trois centimètres de la MPM du Cubain Pedro Pichardo, devant le Français Teddy Tamgho (17,47 m). Autres vainqueurs de l'après-midi, la Kényane Milcah Chemos dans le 3000 m steeple avec la meilleure performance de l'année (9:17.43), l'Ukrainien Bohdan Bondarenko en hauteur (2,36 m) et le Jamaïquain Nesta Carter (9.99) dans un 100 m dépourvu de vedettes.

AFP

Diamond League