Boston attentat ambulance
Deux explosions ont frappé sur le marathon de Boston | Jessica Rinaldi/Reuters

Deux explosions sur la ligne d'arrivée du marathon de Boston

Publié le , modifié le

Un nouvel attentat a frappé les Etats-Unis. Deux importantes explosions ont retenti près de la ligne d'arrivée du marathon de Boston qui se court traditionnellement le 3e lundi d'avril. Le bilan s'alourdit de minutes en minutes mais les principaux médias américains font état d'au moins deux morts et plus de 100 blessés.

Les explosions se sont produites dans une zone très peuplée à quelques secondes d'intervalle. Sur le compteur de la ligne d'arrivée, on peut constater que la première bombe a explosé 4h09'43" après le départ. Les télévisions américaines ont montré des images de chaos, des rues jonchées de débris et des véhicules de secours portant des brancards. "Nous avons vu des gens dont les jambes ont été soufflées", a raconté à  l'AFP Mark Hagopian, propriétaire de l'hôtel Mark, situé près de la ligne d'arrivée du marathon. "L'un d'eux n'avait plus de jambes en dessous du genou, mais il était  vivant", a-t-il ajouté, confirmant avoir entendu deux explosions. L'un de ces  explosions "était énorme". "On en a senti le souffle sur notre figure".

Poussière, fumée, verre

Un autre homme a également raconté sur CNN qu'une des explosions était  tellement forte qu'il avait cru que sa tête "allait éclater". Il y avait  beaucoup de poussière, de la fumée, du verre", a-t-il dit, faisant également  état de personnes "grièvement blessées". "On a entendu deux explosions, et ma cousine devait traverser Commonwealth  avenue là où on a entendu l'explosion", a rapporté à l'AFP un témoin, Zara  Bielkus, âgée de 30 ans. "On dit qu'il y a des membres humains, des morceaux de  corps", a-t-elle ajouté.

La bibliothèque touchée, d'autres bombes retrouvées

Le marathon n'était pas la seule cible puisqu'une autre explosion s'est produite à la bibliothèque JFK, a confirmé Ed Davis, un responsable de la police. Selon NBC News, la police de Boston aurait également retrouvé "plusieurs engins explosifs" dans la ville. D'autres bombes qui n'auraient pas explosé. Meurtrie dans sa chair après les attentats du 11 septembre 2001, la ville de New York a elle décidé de renforcer sa sécurité. "Nous renforçons la sécurité devant les hôtels et autres lieux connus dans  la ville (...) en attendant d'en savoir plus sur ces explosions" a déclaré le  porte-parole de la police Paul Browne dans un communiqué. Washington, Los Angeles et San Franciso ont emboîté le pas de Big Apple en réhaussant leur niveau de sécurité.

Le marathon de Boston, organisé dans la capitale du Massachusetts depuis 1897, est le plus vieux marathon annuel du monde. Il est habituellement couru le troisième lundi d'avril. 21.554 coureurs étaient arrivés au bout des 42,195 km de course en 2012.