Le Khalifa International Stadium
Khalifa International Stadium | AFP

Stade climatisé, épreuves menacées, chances tricolores... A quoi s'attendre pour les Mondiaux d'athlétisme de Doha ?

Publié le , modifié le

Du 27 septembre au 6 octobre, tous les projecteurs seront braqués sur les Mondiaux d'athlétisme. Organisé à Doha dans des conditions particulières, l'événement promet de belles surprises…

à voir aussi Mondiaux d'athlétisme : Le marathon féminin et les 50 km marche menacés d'annulation Mondiaux d'athlétisme : Le marathon féminin et les 50 km marche menacés d'annulation

A Doha et pendant les 10 jours d'épreuves, la chaleur sera évidemment le sujet de conversation numéro 1.

Le départ du marathon à 23h59

Disputer un marathon par 40 degrés étant une aberration, les organisateurs ont bien pensé climatiser entièrement la ville de Doha, mais faute de temps, ils ont fini par décaler l'heure du départ. Et quand on dit décaler, c'est décaler : A 23h59 (22h59 heure française), les marathoniens s'élanceront pour les 42,2 kilomètres et devront tout de même braver les 30 degrés qui règnent encore actuellement la nuit. Dans ces conditions improbables pour une telle compétition, le record du monde du Kényan Eliud Kipchoge (2h 1 min 39 sec) ne sera vraisemblablement pas battu… Prévoyez donc un peu de café si vous voulez assister à l'arrivée du premier.

Le 50 km marche et le marathon féminin en question

Malgré ces aménagements, le programme risque d'être perturbé dès le premier jour. Le marathon féminin prévu vendredi à 23h59 (22h59 heure française), et le 50 kilomètre marche masculin et féminin programmés le samedi à 23h30 (22h30 heure française) pourraient être repoussés ou purement annulés en raison de trop fortes chaleurs. Les prévisions météorologiques annoncent en effet de très hautes températures pour les trois premiers jours. La tenue ou non du marathon féminin sera annoncée une heure seulement avant le départ. Il en sera de même, deux heures avant pour les 50 km marche hommes et femmes.

Dans le stade, tout va bien !

Pour les autres disciplines, il y aura bien un stade climatisé au grand dam des écologistes (et d'une grande partie de l'humanité). Les organisateurs qataris annoncent fièrement une température constante de 25 degrés dans une enceinte non fermée. Sans épiloguer sur la dimension absurde de cette prouesse technique, les athlètes vont rencontrer un problème de taille. Le stade d'échauffement, lui, n'est pas climatisé. Passer de 40 degrés (actuellement 38 degrés) à 25 degrés en version climatisée, il y a un écart qui risque de poser quelques problèmes d'adaptation. Les médecins locaux se frottent déjà les mains.

Kévin Mayer a battu son record personnel.
Kévin Mayer a battu son record personnel. © ROMAIN LAFABREGUE / AFP

Les Bleus aimeraient faire aussi bien qu'à Londres

Le Directeur technique national de l'athlétisme, Patrice Gergés, n'a pas encore fixé d'objectif pour ces Mondiaux. A Londres, les Bleus avaient ramené cinq breloques (3 en or, et 2 en bronze) et au regard des performances des uns et des autres, un résultat similaire ne serait pas pour déplaire à la délégation tricolore. Car il reste certaines incertitudes, même parmi les "tauliers" à l'instar de Renaud Lavillenie (perche). Des podiums sont attendus, voire des titres avec évidemment le décathlonien Kevin Mayer, ou encore le marcheur Yohann Diniz, auteur de la meilleur performance mondiale de l'année (3h37mn43). Des médailles sont également envisageables pour Mélina Robert-Michon (disque) ou Alexandra Tavernier (marteau). Et des surprises sont toujours possibles !

Les stars à ne pas rater

N'en déplaise à Usain Bolt, jeune retraité des pistes, l'homme le plus rapide de la planète actuellement se nomme Christian Coleman. A 23 ans, l'Américain a réalisé la meilleure performance de l'année sur 100 m en 9''81, mais a aussi failli rater ces Mondiaux après trois "no-shows". Mais son compatriote Noah Lyles pourrait bien lui ravir la vedette sur la distance reine… Lavillenie aura de la perche à retordre avec des adversaires qui eux aussi promettent d'atteindre les sommets, à l'instar de Sam Kendricks (6m06 cette année). Il n'y a pas que les Américains qui seront attendus à Doha. Le Norvégien Karsten Warholm dans le 400m haies, la Russe Mariya Lasistkene (qui concourra sans drapeau), ou encore la Jamaïcaine Shelly-Ann Fraser-Pryce devraient assurer le spectacle pendant dix jours.

France Télévisions sur le pont

De la cérémonie d'ouverture à la cérémonie de clôture, les fans d'athlétisme ne ressentiront pas les effets de la chaleur. Confortablement assis dans leur canapé (ou leur lit), les spectateurs ne rateront rien de ces Mondiaux. France Télévisions assurera en effet une couverture à la hauteur de l'événement, avec 65 heures de direct sur France 2, France 3, France 4, l'intégralité des épreuves étant disponible en direct sur France tv sport. L'offre numérique, sur le site et l'appli France tv sport sera particulièrement riche avec 15 flux à disposition des plus férus de sport. Les meilleurs moments en vidéo et toutes les informations seront disponibles. De même des contenus exclusifs vous seront proposés sur tous les réseaux sociaux. Vous savez l'essentiel !

Championnats du Monde d'Athlétisme