Doha 2019 : Yulimar Rojas conserve son titre sur le triple saut

Publié le , modifié le

Auteur·e : Hugo Monier
Yulimar Rojas Doha 2019
Yulimar Rojas | AFP

La Vénézuélienne Yulimar Rojas a conservé son titre de championne du monde du triple saut en atteignant 15,37 mètres. Elle a dominé la Jamaïcaine Shanieka Ricketts (14,92 mètres) et la Colombienne Caterine Ibargüen (14,73 mètres).

La reine du triple saut a conservé sa couronne ! La Vénézuélienne Yulimar Rojas a dominé le concours du triple saut des championnats du monde d'athlétisme de Doha. A 23 ans, elle obtient son deuxième titre avec un saut à 15,37 mètres, dominant la Jamaïcaine Shanieka Ricketts, qui s'est arrêtée à 14,92 mètres, et la championne olympique colombien Caterine Ibargüen, limitée à 14,73 mètres. 

Le bond à 15,37m de Rojas

Le record du monde remis à plus tard

Rojas a assommé le concours dès son deuxième essai, avec cette marque à 13 centimètres du record du monde d'Inessa Kravets, bloqué à 15,50 mètres depuis le 10 août 1995. Venue pour dépasser l'Ukrainienne dans l'histoire, elle devra se contenter de la quatrième meilleure performance de tous les temps et d'un nouveau titre mondial. On a connu pire comme lot de consolation. Début septembre, Rojas était devenue la deuxième meilleure triple sauteuse de l'histoire, avec une marque à 15,41 mètres à Andujar (Espagne). La Française Rouguy Diallo a atteint la 10e place avec un saut à 14,08 mètres, après deux premiers essais mordus. 

Le saut de Rouguy Diallo

Championnats du Monde d'Athlétisme