Doha 2019 : Yohann Diniz abandonne sur le 50km marche

Publié le

Auteur·e : Hugo Monier
Yohann Diniz Doha 2019
Yohann Diniz |

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Le Français Yohann Diniz, tenant du titre, a abandonné sur le 50 kilomètres marche des championnats du monde d'athlétisme de Doha. Le Rémois a lâché après le 16e kilomètres, marqué par la chaleur qatarie.

Il n'a pas voulu prendre de risques. Le souvenir de son calvaire aux Jeux olympiques de Rio a poussé Yohann Diniz a l'abandon sur le 50 kilomètres marche des championnats du monde d'athlétisme. La chaleur de Doha a eu raison du Français, tenant du titre, peu après le 16e kilomètre. "Je ne voulais pas revivre ce que j'ai vécu à Rio" a confié Diniz dans la foulée. 

Dans les premiers au départ

Alors que le Japonais Yusuke Suzuki filait en tête dès le départ, Diniz s'est placé dans le groupe de poursuivants avec trois compagnons. Le Français a tenté de combler le trou en solitaire, avant de ralentir progressivement et disparaître au-delà du Top 10... jusqu'à l'abandon. "Je suis fatigué, épuisé, a-t-il expliqué. Tout de suite de l'asphyxie, pas de jambes. J'ai essayé de suivre le rythme qui n'était pas très rapide, me chauffer. J'ai vite pris une mise en garde donc j'ai essayé de me mettre dans ma bulle, dans ma technique. J'ai accéléré de 5 secondes au kilomètres, je n'arrivais pas à trouver le rythme."

Des conditions trop lourdes

Yohann Diniz avait plusieurs fois critiqué les conditions d'organisations de la course. Vendredi soir, le marathon féminin a vu 28 concurrentes abandonner en cours de route sous l'humidité brûlante du Qatar. "J'ai fait la meilleure perf' mondiale au mois de mai, je me suis bien reposé, bien réentraîné derrière, mais tout ça, ça a été du travail qui servait peut-être à rien, regrettait-il. Je savais qu'il y allait avoir des conditions extrêmes mais là pour moi, c'était trop. Mon corps ne pouvait pas. J'ai connu Rio, je n'avais pas envie d'aller aussi loin. Là vu dans quel état je suis à 16 kilomètres, je ne veux pas imaginer rien que 10 kilomètres plus loin.

à voir aussi Doha 2019 : Coleman au sommet, les Bleus déçus, ... Le bilan de la 2e journée Doha 2019 : Coleman au sommet, les Bleus déçus, ... Le bilan de la 2e journée

Championnats du Monde d'Athlétisme