Doha 2019 : Pascal Martinot-Lagarde qualifié en finale du 110m haies, Bascou et Belocian à la trappe

Publié le , modifié le

Auteur·e : Emilien Diaz
Pascal Martinot-Lagarde
Pascal Martinot-Lagarde | AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Comme en 2015 à Pékin, Pascal Martinot-Lagarde disputera la finale mondiale du 110m haies des Mondiaux de Doha. Deuxième de sa série derrière le Jamaïcain Omar McLeod, le Français s’est qualifié directement en réalisant le meilleur temps de sa saison (13''12). Les deux autres français Dimitri Bascou et Wilhem Belocian, respectivement 3e et 7e de leur demie, doivent s’arrêter là. La finale aura lieu ce soir (22h00).

Un sur trois pour les Français en demi-finale du 110m haies. Alors que Pascal Martinot-Lagarde, Dimitri Bascou et Wilhem Belocian rêvaient de rééditer l’exploit tricolore de Pékin 2015, où trois français étaient parvenus à se hisser en finale, seul le premier cité a réussi à se qualifier.

Deuxième de sa demie derrière le champion olympique et champion du monde en titre, le Jamaïcain Omar McLeod, Martinot-Lagarde a réussi à élever son niveau par rapport aux séries, réalisant le meilleur temps de sa saison (13’’12). "Il faudra être à fond. Je ne pourrai plus faire une course similaire, il faudra avoir les crocs. Je vais attaquer. J'ai fait une course propre, c'est une course bestiale qui va me faire accélérer, m'assurer de gagner des places" avait d'ailleurs prévenu  le Français après sa première course, lundi. Le champion d'Europe a parfaitement appliqué sa recette, et tentera de se frayer une place sur le podium dans la soirée (finale à 22h00). 

Bascou et Belocian à la trappe

Malheureusement pour le camp tricolore, Dimitri Bascou et Whilhem Belocian ne peuvent pas en dire autant. Troisième d'une première demi-finale extrêmement relevée - où figuraient deux grosses pointures avec le vice champion du monde en titre Sergey Shubenkov et le meilleur performeur mondial de la saison, l’Américain Grant Holloway - Bascou espérait passer au temps (13''48), mais les deux autres demi-finales se sont courues plus rapidement. Une grosse déception pour le 5e des Mondiaux de Pékin. "Je n’étais pas trop dans le rythme. J’ai vu les deux de devant se détacher et après, c’était compliqué" a-t-il reconnu à notre micro après la course. 

Pas de regrets en revanche pour Wilhem Belocian, qui n'a jamais été dans la course pour la qualification en finale. Septième de la dernière demie remportée par l'Espagnol Orlando Ortega en 13"16, le champion du monde juniors 2014 n'a pas pesé sur la course, et termine finalement avec un chrono très moyen de 13''60, insuffisant pour figurer parmi les huit meilleurs mondiaux. "Je suis très déçu" a réagi Belocian, qui passe à côté de sa première finale mondiale. Mais à seulement 24 ans, l'avenir est encore devant lui. 

Championnats du Monde d'Athlétisme