Doha 2019 : Pas de troisième médaille mondiale pour Mélina Robert-Michon au lancer du disque

Publié le , modifié le

Auteur·e : Adrien Paquier
Robert-Michon
Mélina Robert-Michon échoue en finale du lancer du disque à Doha | Kirill KUDRYAVTSEV / AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Melina Robert-Michon ne décrochera pas de troisième médaille mondiale au lancer du disque. La Française, qui a totalement manqué son premier jet, n’a ensuite pas réussi à se hisser parmi les huit meilleures lanceuses de la finale pour obtenir trois jets supplémentaires. A 40 ans, Mélina Robert-Michon termine donc 10e de la finale du disque aux championnats du monde d'athlétisme à Doha.

L'exploit n'a pas eu lieu à Doha pour Mélina Robert-Michon. A 40 ans, la double médaillée mondiale ne reviendra pas de ces Mondiaux d'athlétisme avec une nouvelle breloque. Ne parvenant pas à lancer au-delà des 60 mètres, la Française a stoppé son concours après trois essais et doit se contenter d'une 10e place et d'un deuxième jet mesuré à 59.99 mètres. 

"Je ne peux pas être déçue de ce championnat"

L'espoir était pourtant permis. De retour à la compétition cette année, Mélina Robert-Michon s'était qualifiée pour la finale avec un seul jet. Un disque envoyé à 64.02 mètres synonyme de meilleure performance cette saison. Dans les 12 finalistes, la médaillée de bronze il y a deux ans à Londres n'a pas pu réitérer sa performance des séries pour obtenir trois jets supplémentaires et faire partie des huit meilleures lanceuses de la finale.  "Il me manque encore de l’entrainement. On a vu de belles choses aux qualifs, mais pour l’instant mon niveau il est là. J’étais capable de faire cette performance que je n’ai pas réussi à refaire en finale." analysait la Française à la fin de son concours.

La réaction de Mélina Robert-Michon

En manquant totalement son premier jet qu'elle a volontairement mordu pour ne pas le comptabiliser, Robert-Michon n'est pas entrée de la meilleure des façons dans son concours. Avec une troisième marque à 57.64 mètres, la Française a donc échoué dans une finale relevée où elle aurait dû battre son record personnel réalisé à Rio aux Jeux Olympiques en 2016 (64.02 m) pour monter sur le podium. "Je ne peux pas être déçue de ce championnat parce que je fais de belles choses. J’ai montré que j’étais revenue.", avouait la championne française qui avait du mal néanmoins à cacher sa frustration. "Mais je suis une compétitrice, j’avais envie de faire mieux que ça. Il y a donc beaucoup de déception mais je n’oublie pas que j’ai repris l’entrainement il y a tout juste un an."

Perez intouchable et nouvelle championne du monde 

Meilleure performeuse mondiale de la saison, la Cubaine Yaimé Pérez a remporté le concours du lancer du disque avec une marque mesurée à 69.17 mètres sur son 5e jet. Cuba réalise même le doublé avec Denia Caballero qui a poussé sa compatriote à lancer au-delà des 69 mètres. La Cubaine remporte donc la médaille d'argent avec un disque envoyé à 68.44 mètres. Sandra Perkovic, championne du monde en titre doit se contenter cette fois du bronze. Son premier jet à 66.72 mètres a été suffisant pour décrocher la médaille mais pas pour concurrencer les Cubaines. La Croate a manqué ses trois derniers essais mais n'a pas été inquiété relayant la chinoise Chen, quatrième du concours à plus de trois mètres. 

Le dernier lancer de Mélina Robert-Michon

Championnats du Monde d'Athlétisme