Doha 2019 : pas de première finale mondiale pour Déborah Sananes et Carolle Zahi

Publié le , modifié le

Auteur·e : Emilien Diaz
Déborah Sananes
Déborah Sananes | AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Il n’y aura pas de première finale mondiale pour Déborah Sananes et Carolle Zahi. Engagées en demi-finales du 400m et du 200m ce mardi à Doha, les deux françaises ont terminé respectivement 7e et 5e de leur course. Insuffisant pour passer en finale. Les deux tricolores vont désormais pouvoir se projeter sur les relais 4x100m et 4x400m, ce week-end.

Seule qualifiée pour les demi-finales du 400m après avoir réalisé un bon chrono de 51’’76 en séries, Déborah Sananes n’ira pas en finale. La championne de France de la discipline n’a pu rééditer sa performance de la veille, et a terminé sa course en septième position avec un temps de 52’’24, loin de son record personnel (51’’55). C’est la coureuse de Bahreïn Salwa Eid Naser qui a remporté sa demi-finale avec un très bon chrono de 49’’79, devant l’Américaine Phyllis Francis (50’’22). Lundi, Amandine Brossier, l’autre française engagée en 400m, n’était pas parvenue à se qualifier.

"Je suis un peu déçue de terminer de cette façon" a réagi Sananes après la course, "Mais il y a encore le relais 4x400m, et c’est vraiment important pour moi de courir avec les filles, qui n’attendent que ça aussi" a-t-elle ajouté, elle qui participait à ses deuxièmes Mondiaux en individuel. Les séries du 4x400m féminin auront lieu à partir de samedi (18h55).

Zahi cinquième de sa demie

De première finale il n’y aura pas non plus pour Carolle Zahi.  Deuxième de sa série du 200m lundi soir après avoir renoncé au 100m, la sprinteuse tricolore a buté sur la marche des demi-finales. Opposées aux cadors de la discipline - parmi lesquelles la Bulgare Ivet Lalova et l’Américaine Brittany Brown -  la Française a réalisé un bon départ mais a pioché dans la ligne droite.

Elle termine finalement cinquième en 23’’03, à quasiment vingt centièmes de son record personnel (22’’85), qu’elle aurait dû battre pour rallier la finale, puisque Lalova a terminé troisième de sa série en 22’’58. "C’était une course assez relevé. Je ne sais pas trop ce qu’il s’est passé dans la ligne droite" a dit Zahi à notre micro, "J’ai trop allongé mes foulées, ce ce qui a fait que j’ai perdu de la distance. C’est mon premier 200m en championnats du monde. Je ne vais pas crasher dessus" s'est-elle consolée. 

Championnats du Monde d'Athlétisme