Noah Lyles
Noah Lyles | AFP

Doha 2019 : Lyles, Guliyev, De Grasse, Gemili … Ils seront bien là en finale du 200m

Publié le , modifié le

Pas de grosse surprise sur le 200m à Doha. Meilleur performeur mondial de la saison, l’Américain Noah Lyles sera bien au rendez-vous de la finale. Il a réalisé le meilleur temps des demies lundi soir, avec un chrono canon de 19’86. Les autres grands noms de la discipline Ramil Guliyev, André De Grasse et Adam Gemili seront eux aussi présents, à l’inverse du Jamaïcain Yohan Blake, seulement sixième de sa demie.

Il avait choisi de ne pas s’aligner sur le 100m pour mieux préparer le 200. Bien lui en a pris. Noah Lyles a largement dominé les demi-finales du demi-tour de piste, ce mardi, à Doha. Vainqueur de sa course en 19'86, égalant ainsi la cinquième meilleure performance de la saison, l’Américain s’est facilement qualifié pour la grande finale, qui aura lieu mardi.

Il a devancé au temps l’Equatorien Alex Quinonez (19’95s) et le Britannique Adam Gemili (20’03) qui créé une petite surprise en remportant la première demie devant le champion du monde en titre, le Turc Ramil Guliyev. Moins bien parti, le meilleur ennemi de Christophe Lemaitre – qui a renoncé à participer au 200m quelques jours avant son entrée en lice - a été devancé de 13 centièmes sur la ligne (20"16). Un chrono largement suffisant pour passer en finale. Le Canadien Aaron Brown (20"20) a pris la troisième place de la course et sera lui aussi présent en finale.

Blake, Hugues et Oduduru à la trappe

Mais la véritable surprise est venue de la troisième et dernière demi-finale. Seulement sixième performeur mondial de la saison mais vice-champion olympique de la discipline à Rio, le Canadien André De Graase s’est imposé facilement en 20"08, devant le Trinidadien Kyle Greaux (20’24), et le Britannique Zharnel Hugues, troisième en 20"30.

Il n’est pas qualifié pour le grand-rendez-vous des sprinteurs, tout comme le Jamaïcain Yohan Blake, médaillé d’argent en 2012 à Londres et cinquième du 100m à Doha. Très mal parti, il a finalement terminé sixième de la course en 20"37. Le Nigérian Divine Oduduru, qui a couru en 19"73 cette saison, finit huitième et sera lui aussi absent en finale. Le titre devrait donc se jouer entre Lyles, Gulyev et De Grasse. 

Championnats du Monde d'Athlétisme