Lelisa Desisa Doha 2019
Lelisa Desisa | AFP

Doha 2019 : L'Ethiopien Lelisa Desisa champion du monde du marathon

Publié le , modifié le

L'Ethiopien Lelisa Desisa a remporté le marathon des championnats du monde d'athlétisme de Doha. En 2 heures, 10 minutes et 40 secondes, il a devancé son compatriote Mosinet Geremew et le Kenya Amos Kipruto.

Lelisa Desisa était le plus fort ce samedi soir à Doha. L'Ethiopien s'est imposé en 2 heures 10 minutes et 40 secondes devant son compatriote Mosinet Geremew (+4 secondes) et le Kenyan Amos Kipruto (+11 secondes). Les marathoniens ont bénéficié de conditions climatiques plus favorables, mais toujours extrêmes que leurs homologues féminines, dont la course vendredi dernier avait tourné au fiasco avec 28 abandons soit près de 40% des participantes. 

La victoire de Desisa

Ayala a osé

Le Paraguayen Derlys Ayala a tenté de dynamiter la course dès les premières kilomètres. Il a pris seul la tête de la course, laissant les favoris dans le rétroviseur. Mais l'effort était trop intense, trop fou. Aprèss une heure de course et 19 kilomètres, le peloton est progressivement revenu sur lui. Repris par un groupe de quatre hommes (Zersenay Tadese, Lelisa Desisa, Stephen Mokoka, Mosinet Geremew) puis par le reste des poursuivants, il a fini par abandonner quelques minutes plus tard. 

Le pari fou d'Ayala

Kirui n'a pas tenu

Ce nouveau groupe de favori, rejoint par les Kenyans Geoffrey Kirui, tenant du titre,  et Amos Kipruto, a pris le relais en tête. Kirui a plusieurs fois fait le yo-yo, craquant sous les accélarations de Tadese. Ce jeu a usé les deux hommes, premiers à craquer quand Mokoka a élevé le tempo. Au 35e kilomètre, ils n'étaient plus que quatre. Deux Ethiopiens (Desisa et Geremew), un Kenyan (Kipruto) et un Sud-Africain (Mokoka) partis pour se disputer le titre.

Hawkins échoue au pied du podium

Le Britannique Callum Hawkins a tenté de jouer les invité-surprises, rejoignant le groupe avant le passage aux 40 kilomètres après une remontée spectaculaire. Mokoka a été le premier à lâcher dans le final, avant d'être imité par Hawkins, malheureux 4e comme à Londres en 2017. Le duo éthiopien s'est ensuite attaché à faire craquer Kipruto, pour s'offrir un duel pour l'or mondial. Deuxième à Moscou en 2013, Desisa a pris son destin entre les mains. Le vainqueur du marathon de New-York 2018 a placé une nouvelle accélération pour monter sur la plus haute marche du podium.

à voir aussi Doha 2019 : Doublé pour Hassan, les Français broient du noir : le bilan de la 9e journée Doha 2019 : Doublé pour Hassan, les Français broient du noir : le bilan de la 9e journée

Championnats du Monde d'Athlétisme