Allyson Felix sur le podium du 4x400 mètres mixte
Allyson Felix sur le podium du 4x400 mètres mixte | AFP

Doha 2019 : les cinq chiffres des championnats du monde d'athlétisme

Publié le , modifié le

Les Mondiaux d'athlétisme de Doha sont terminés ! Nous avons retenu cinq chiffres marquants pendant ces dix jours de compétition.

La conclusion des championnats du monde d'athlétisme a eu lieu dimanche, à Doha. Entre vives critiques, polémiques et exploits sur la piste, ces dix jours ont été agités. Retour sur cinq chiffres marquants de ces Mondiaux 2019. 

• 13 titres, Allyson Felix s'offre un record

Allyson Felix n'avait besoin que d'une médaille d'or pour devenir l'athlète la plus titrée de l'histoire des Mondiaux. L'Américaine, revenue à la compétition après la naissance de son premier enfant, en a remporté deux. Sacrée sur le 4x400 mètres et le 4x400 mètres mixte, elle laisse le Jamaïcain Usain Bolt à deux longueurs. Sacrée trois fois sur le 200 mètres, une fois sur le 400, trois fois sur le 4x100, sept fois sur le 4x400. Un joli total auquel on peut ajouter six titres olympiques... en attendant Tokyo ! 

Allyson Felix avec Courtney Okolo, Michael Cherry et Wilbert London
Allyson Felix avec Courtney Okolo, Michael Cherry et Wilbert London © DPA

• 52 secondes et 16 centièmes, Muhamad bat son propre record 

Dalilah Muhamad repousse ses propres limites. L'Américaine a amélioré son propre record du monde du 400 mètres haies. 69 jours après l'avoir battu lors des championnats des Etats-Unis. le 28 juillet, l'athlète de 29 ans avait fait tomber le record la Russe Yuliya Pechonkina, intouchable depuis 2003. De 52 secondes et 34 centièmes, elle l'a fait descendre à 52 secondes et 20 centièmes. Elle a retiré six centièmes supplémentaires à Doha, pour placer la marque à 52 secondes et 16 centièmes. La barre des 52 secondes lui semble plus que jamais accessible. 

Le record du monde de Dalilah Muhammad

à voir aussi Stéphane Diagana : "Le record de Muhammad peut descendre sous les 52 secondes" Stéphane Diagana : "Le record de Muhammad peut descendre sous les 52 secondes"

• 43 ans pour le plus vieux médaillé de l'histoire

Joao Vieira a bravé la chaleur intenable des rues de Doha pour inscrire son nom dans l'histoire. Deuxième du 50 kilomètres marche, le Portugais est devenu à 43 ans le plus vieux médaillé de l'histoire des championnats du monde d'athlétisme. Une belle récompense pour Vieira, présent pour la première fois aux Mondiaux en 2003. 

à voir aussi Doha 2019 : le Japonais Yusuke Suzuki et la Chinoise Rui Liang sacrés sur le 50 kilomètres marche Doha 2019 : le Japonais Yusuke Suzuki et la Chinoise Rui Liang sacrés sur le 50 kilomètres marche

• 28 abandons sur le marathon féminin 

Si Joao Vieira les a dominé tant bien que mal, les conditions climatiques ont fait tourner le marathon féminin au fiasco. Lors de la nuit la plus chaude des Mondiaux, avec plus de 45°C de ressentis, 28 des 70 concurrentes ont été contraintes à l'abandon. Les images des athlètes écroulées sous l'effet de la déshydratation, transportées sur des brancards et dans des fauteuils roulants ont marqué les esprits. En espérant qu'elles servent de leçon aux organisateurs et aux dirigeants de l'athlétisme mondial. 

• 1 centimètre d'écart au lancer du poids

Les Mondiaux de Doha nous ont offert plusieurs concours très relevés. Mais le lancer du poids remporte le trophée, avec un final hitchockien. Alors que le Néo-Zélandais Tomas Walsh pensait avoir assuré la défense de son titre avec un lancer à 22,90 mètres, la 4e performance de l'histoire, dès son premier essai. Il a été dépassé par l'Américain Joe Kovacs lors de son dernier essai... pour un centimètre ! Il a ensuite été rattrapé par un autre Américain, Ryan Crouser, qui égalé sa performance. Un centimètre d'écart pour les trois meilleures performances de l'histoire des Mondiaux. 

Revivez la finale du lancer du poids

à voir aussi Doha 2019 : des Mondiaux au bord du fiasco  Doha 2019 : des Mondiaux au bord du fiasco