Doha 2019 : Kevin Mayer reste en bonne position après la première journée du décathlon

Publié le , modifié le

Auteur·e : Emilien Diaz
Kevin Mayer
Kevin Mayer | AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Champion du monde en titre, recordman du monde et grand favori pour la médaille d’or, Kevin Mayer a bien lancé son décathlon, ce mercredi à Doha. Le Français a d'abord battu son record personnel sur le 100m avant de s'envoler à 7,56m à la longueur. Il a ensuite pris la tête de l'épreuve en surclassant tout le monde au lancer du poids, puis en assurant à la hauteur. Amoindri physiquement, il a reculé à la troisième place en fin de journée après le 400m mais reste idéalement placé pour s'offrir une nouvelle médaille d'or. Revivez sa première journée.

• 100m : déjà un record 

C’est ce qu’on appelle des débuts en fanfare. Kevin Mayer a parfaitement débuté la première journée du décathlon aux Mondiaux de Doha. Engagé dans la troisième série du 100m, le tricolore a battu son record personnel de plus de cinq centièmes, terminant en 10’’50, derrière les Canadiens Damian Warner (10’’35 après avoir réalisé 10''12 cette année) et Pierce Lepage (10’’36). Le précédent record du champion du monde français sur la ligne droite datait de son record du monde battu à Talence en 2018 (10''55). 

• Saut en longueur : meilleur performance de la saison

En jambes, Mayer a plutôt bien enchaîné sur la longueur, une discipline qu’il affectionne. Auteur d’un premier saut à 7,43m, le natif d’Argenteuil a amélioré sa marque à son deuxième essai (7,46m) puis au troisième (7,56m), soit la quatrième meilleure performance des engagés, mais surtout son meilleur résultat de la saison. La longueur permet donc au Français de marquer 950 points supplémentaires dans sa course au titre mondial. Il avait néanmoins fait mieux à Talence l’an dernier, en s’envolant à 7,80m (record personnel). Mercredi, c’est le Canadien Pierce Lepage qui a réalisé le meilleur saut dès son premier essai (7,79m), devant son compatriote Damian Warner. 

• Lancer du poids : en avance sur le record du monde

Dominé jusque-là par le duo canadien, Kevin Mayer a mis tout le monde d’accord sur le lancer du poids, en prenant les commandes du décathlon. Après un premier jet moyen à 15,69m, le Français a lâché les chevaux sur son deuxième essai, envoyant l’engin à 16,82m, pas si loin de son record de la discipline (17,08). Personne n’a fait mieux. Le Grenadin Lindon Victor a réalisé le deuxième meilleur jet avec 16,24m, c’est dire la performance réalisée par le champion du monde français, qui poursuit sa journée sur les bases de son record du monde. Mayer est même en avance par rapport à son record de Talence, où il avait lancé le poids à seulement 16,00m. Avec 2827 points après trois épreuves, il a trois longueurs d’avance sur sa précédente marque (2824 pts). 

• Saut en hauteur : l'essentiel et des frayeurs

On le savait en délicatesse avec sa cheville droite, et Kevin Mayer s’est fait une petite frayeur lors de la hauteur. Facile à 1,87m, le champion du monde a manqué son premier essai à 1,93m, pendant que son principal rival, le Canadien Damian Warner, franchissait aisément 1,99m. Visiblement pas au meilleur de sa forme sur ses appuis, le Français a dû puiser dans ses retranchements pour passer 1,96 puis 1,99m, à chaque fois lors de sa dernière tentative. Une marque qui reste assez loin de ses 2,05m réalisés à Talence, mais qui lui permet de conserver la tête du décathlon (3621 points), Warner n'ayant pu faire mieux que 2,02m à son dernier essai. C’est l’Estonien Maicel Uibo qui a franchi la plus haute barre des décathloniens à 2,17m. 

• 400m : le point noir de la journée

La journée s’est mal terminée pour Mayer. Amoindri physiquement – il s’était touché la cuisse à plusieurs reprises à la hauteur - le champion du monde a bouclé la première journée sur une mauvaise note. Bon dernier de sa série du 400m en 48’’99, le Français s’est fait rattraper au classement du décathlon par les Canadiens Pierce Lepage (1er en 47’’35) et Damian Warner (5e en 48’’12). Une déception qui n’en est pas vraiment une, puisqu’il reste toutefois à portée de leaders avant la deuxième journée, décisive.

"Si je vire en tête à la première journée, ce n’est pas bon pour eux. Ils ont réussi à me faire reculer troisième, mais n’ont pas pris suffisamment de marge" a d’ailleurs réagi Mayer, confiant avant les épreuves de jeudi, qu’il affectionne. Troisième avec 4483 points, le tricolore n’est qu’à 30 points du leader, et reste idéalement placé pour conserver son titre. Jeudi, place au 110m haies, au disque, à la perche, au javelot, et au 1500m final.

Championnats du Monde d'Athlétisme