Doha 2019 : gros trio sur 400 haies, Lasitskene en piste pour un 3e titre, 7 Français entrent en lice, le programme du lundi

Publié le , modifié le

Auteur·e : Elena Cervelle
Karsten Warholm et Abderrahman Samba
Le Norvégien Karsten Warholm tentera de conserver son titre sur le 400 m haies ce jeudi | Jewel SAMAD / AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Le quatrième jour des championnats du monde de Doha sera riche en émotion. Au menu : la finale du 400 m haies entre le trio intouchable Karsten Warholm, Abderrahman Samba et Rai Benjamin, le troisième sacre sauf surprise de Mariya Lasitskene à la hauteur et les séries du 110 m haies avec trois Français dont Pascal Martinot-Lagarde. Voici le programme de ce lundi.

L’épreuve à ne pas manquer : le 400 m haies 

Ils se sont challengés toute l’année, ce lundi, le dénouement entre les trois meilleurs performeurs de l’histoire du 400 m haies derrière Kevin Young aura lieu. Le local, le Qatari Abderrahman Samba est le premier à être passé sous la barre des 47 secondes au meeting de Paris en 2018 (46’’98 et record national). Un peu plus d’un an plus tard en août 2019, l’Américain Rai Benjamin et le Norvégien Karsten Warholm se sont livrés une belle bataille lors du meeting de Zurich. Résultat : Benjamin a claqué 46’’98, comme Samba, et Warholm a battu pour la troisième fois de la saison le record d’Europe de la discipline en 46’’92. 

Le Norvégien semble être l’homme en forme et a un titre à défendre, mais ces trois monstres vont prendre tous les risques pour rafler la médaille du plus beau métal. De là à battre le record du monde de Young ? Gagner deux dixièmes sur leur record personnel pour effacer 46''78 s’annonce tout de même difficile. Une chose est sûre, ce trio semble intouchable.

Doha 2019 : gros trio sur 400 haies, Lasitskene en piste pour un 3e titre, 7 Français entrent en lice, le programme du lundi
© ANTONIN THUILLIER / AFP

La star du jour : Mariya Lasitskene 

L’une des stars les plus attendues de ces Mondiaux c’est elle : Mariya Lasitskene. Double championne du monde indoor et outdoor, double championne d’Europe et 24 concours en ligue diamant remportés sur… 24. Plus impressionnant encore, depuis 2016, elle a remporté 95 % des concours auxquels elle a participé. Largement dominante au saut en hauteur avec un record à 2,06 m, elle est la reine incontestée de la discipline. Derrière elle, quatre athlètes ont passé au moins 2 m cette saison : l'Ukrainienne Yuliya Levchenko (2,02 m), la Biélorusse Karyna Demidik (2,00 m), l'Américaine Vashti Cunningham (2,00 m) et la Bulgare Mirela Demireva (2,00 m) et vont batailler pour monter sur le podium. 

Les trois hurdleurs en lice lundi avaient été sacrés au championnat d'Europe en salle à Prague en 2015
Les trois hurdleurs en lice lundi avaient été sacrés au championnat d'Europe en salle à Prague en 2015 © PHILIPPE MILLEREAU / DPPI Media / DPPI

Les Français à suivre : Sept Français débutent leurs mondiaux ce lundi dont Pascal Martinot-Lagarde sur le 110 m haies 

Sept athlètes entrent en piste à Doha ce lundi. Au sprint, Carolle Zahi avait préféré déclarer forfait sur le 100 m pour se consacrer pleinement au 200 m et au relais 4 x100 m. Alignée dans la dernière série, elle ne bénéficiera pas du meilleur couloir mais sera concentrée pour tenter de prendre l'une des 3 places qualificatives ou figurer parmi les six meilleurs temps. A l'affiche, les médaillées sur le 100 m Marie-Josée Ta Lou et Dina Asher-Smith et Elaine Thompson la deuxième performeuse de la saison. A noter, l'absence de Shaunae Miller-Uibo, meilleure performeuse mondiale de la saison, qui préfère se consacrer au 400 m et l'incertitude quant à la participation de Dafne Schippers, forfait sur la finale du 100 m pour une douleur aux adducteurs. 

Deux Françaises prendront le départ du 400 m : Déborah Sananès, championne de France du 400 m, et Amandine Brossier, déjà en piste avec le relais 4x400 m mixte, éliminé dès les séries. Il faudra prendre l’une des trois premières places de sa série ou bénéficier d'une qualification au temps pour passer à l'étape supérieure mais la marche semble haute. Sananès sera dans la même série que la championne olympique à Rio, Shaunae Miller-Uibo, et Brossier partira avec l'avant-dernier temps de sa série aux côtés de Salwa Eid Naser, deuxième performeuse mondiale cette saison (49''17). 

Pascal Martinot-Lagarde, Wilhem Belocian et Dimitri Bascou entrent, enfin, dans l’arène. Tous les trois auront à coeur d’accéder à l’étape supérieure, où on attend, au moins un Français en finale, comme c’est le cas depuis 2013 ou espérer revivre l’édition de 2015 et aligner trois Bleus en finale. "PML" sera aux côtés de l'Américain Daniel Roberts, Bascou du prodige Grant Holloway et Belocian d'Orlando Ortega.  

Côté lancers, Alexie Alais devrait se qualifier pour la finale du javelot sans encombre. Faisant partie du groupe B, elle débutera à 17h00. Victorieuse au championnat d’Europe par équipes à Bydgoszcz (Pologne) avec un jet à huit centimètres du record de France (63,54 m), la lanceuse a toutes ses chances pour continuer l'aventure. Et en prime le record de France a une bonne chance de tomber.

Les horaires importants : 

15h30 : qualifications du javelot féminin

17h20 : séries 200 m F

19h05 : séries 110 m haies 

19h30 : hauteur F 

20h15 : disque H 

20h20 : 5000 m H

20h50 : 3000 m steeple F 

21h10 : 800 m F 

21h40 : 400 m haies 

► Retrouvez ici le programme complet de la journée

Elena Cervelle @Elena_Cvl

Championnats du Monde d'Athlétisme