Anzhelika Sidorova
Anzhelika Sidorova | AFP

Doha 2019 : Anzhelika Sidorova championne du monde du saut à la perche après un concours spectaculaire

Publié le , modifié le

Anzhelika Sidorova, athlète russe présente sous bannière neutre, est la nouvelle championne du monde du saut à la perche. Elle a dominé l'Américaine Sandi Morris sur son dernier essai, alors que la Grecque Katerina Stefanidi a pris la médaille de bronze.

Duel au sommet en finale du saut à la perche ! La Russe Anzhelika Sidorova, présente sous la bannière des athlètes neutre, a décroché le titre mondial de la discipline en dominant l'Américaine Sandi Morris au terme d'un concours déjà mythique. Sur son dernier essai, alors que les deux athlètes étaient dos-à-dos, Sidorova a passé 4m95 pour remporter son premier titre mondial. La Grecque Katerina Stefanini a pris la troisième place, alors que la Française Ninon Guillon-Romarin a terminé 12e, après avoir passé 4m70. 

Le saut final de Sidorova

Un duel superbe

Le duel ressemblait presque à une caricature, époque Guerre Froide. D'un côté, l'Américaine sur-expressive et ses cris de joie à chaque barre passée. De l'autre, la Russe et son calme absolu, imperturbable avant et après ses sauts, réussis ou manqués. Comme Rocky Balboa et Ivan Drago, pour rester dans l'analogie, Morris et Sidorova se sont rendues coup pour coup. Elles ont passé leurs cinq premières barres d'un seul essai à chaque fois, de 4m50 à 4m90.

Seule Stefanidi a pu les suivre jusqu'à 4m85, sans aller plus loin. L'Américaine Jennifer Suhr, seule femme passée au-dessus des 4m90 cette saison (4m91) avant d'arriver à Doha, a coincé dès les 4m80. Le concours semblait alors destiné à redescendre d'un cran pour décider d'un vainqueur, les deux femmes sans réussite à 4m95. Morris avait rendu les armes, mais Sidorova a profité de son ultime occasion pour décrocher l'or. Et enfin exulter. 

Angelica Bengtsson, le drôle d'imbroglio

Le concours a également été marqué par la mésaventure d'Angelica Bengtsson. La Suédoise avait passé difficilement, après deux essais manqués, les 4m70. La situation était aussi tendue à 4m80, avec deux premières tentatives ratées. Sa troisième, et dernière, aurait pu virer au drame lorsque sa perche s'est brisée en venant taper le butoir. Heureusement, toute blessure a été évitée et Bengtsson a eu droit à un nouvel essai, comme le prévoit le règlement en cas de casse.

Mais alors qu'elle cherchait sa perche de rechange, la Suédoise ne la trouve pas. Une situation due à.. Ninon Guillon-Romarin. "Quand j'ai terminé le concours, j'ai repris ma perche par terre, et en fait c'était la sienne, a expliqué la Française. Et au moment de ranger ma perche dans l'étui, je lui dis "Je n'y crois pas, j'ai échangé les perches, je suis désolé". Je me suis excusé et heureusement que ça passe."  Contrainte de battre son record personnel (4m76), la Suédoise s'est envolée, établissant au passage un nouveau record de Suède. Pas de médaille à clé, seulement une 6e place, mais Angelica Bengtsson s'en souviendra et les spectateurs aussi. 

L'exploit d'Angelica Bengtsson

Championnats du Monde d'Athlétisme