Championnats d'Europe d'athlétisme annulés : "Une excellente nouvelle de sortir de l'incertitude" pour Pascal Martinot-Lagarde

Publié le , modifié le

Auteur·e : Denis Menetrier
Pascal Martinot-Lagarde en février 2020
Pascal Martinot-Lagarde en février 2020 | PHILIPPE MILLEREAU / KMSP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Jeudi soir, la Fédération française d'athlétisme a annoncé avoir pris la décision, conjointement avec le Comité d'organisation Paris Athlé 2020, d'annuler purement et simplement les championnats d'Europe d'athlétisme qui devaient se dérouler du 25 au 30 août prochain à Paris au stade Charléty. Pour le détenteur du record français du 110 m haies, Pascal Martinot-Lagarde, cette décision est plus que justifiée au vu de la situation sanitaire et est une excellente nouvelle qui lui permet de "sortir de l'incertitude".

Comment accueillez-vous l'annonce de l'annulation des championnats d'Europe 2020 ?
Pascal Martinot-Lagarde :
"C'est une excellente nouvelle de sortir de l'incertitude. Le plus chiant était de ne pas savoir. Le truc important, ce n'était pas forcément que les Jeux ou les championnats d'Europe aient lieu, c'était de ne pas savoir s'ils ont lieu ou pas. Parce que dans ce cas-là, on ne peut pas s'entraîner correctement. On ne peut pas mettre de stratégie en place. Enfin, on sort de cette incertitude et ça fait du bien."

Vous comprenez donc cette décision ?
PML :
"Bien sûr, parce que dans tous les cas, c'est santé first ! Il est hors de question de rassembler des dizaines de milliers de personnes au même endroit pour que ça fasse des morts derrière. Bien sûr que le sport passe au second plan au vu de l'actualité. Notre rôle est de se servir de notre communauté pour faire passer le bon message plutôt que de vouloir à tout prix faire des compétitions."

à voir aussi Les championnats d'Europe d'athlétisme, qui devaient se dérouler fin août à Paris, sont annulés Les championnats d'Europe d'athlétisme, qui devaient se dérouler fin août à Paris, sont annulés

Vous n'êtes pas trop déçu ?
PML :
"Je n'ai pas cet état d'esprit d'être déçu, la seule chose dont je suis content c'est de sortir de l'incertitude. Je n'ai même pas la tête à être déçu ou pas, à vouloir mettre le sport au premier plan. Je suis naturellement positif, je vois le verre à moitié plein et je me dis plus que ça va me permettre de pouvoir récupérer pendant quelques mois et d'avoir une plus longue carrière derrière. Je vois plus les choses comme ça."

"Préparez-vous à avoir un très bel hiver 2020 !"

Comprenez-vous la décision de ne pas avoir reporté les championnats d'Europe à l'année prochaine ?
PML :
"On n'a pas tous les paramètres en main. En fait, la première question qu'il faut se poser, c'est celle qui concerne la santé publique et toutes les décisions devraient être prises en fonction de la réponse à cette question. Est-ce qu'on met en danger des gens en prenant le risque de reporter ? Si la réponse est oui, il n'y a pas de problème, on s'en relèvera."

Comment allez-vous réorganiser votre saison après cette annonce ?
PML :
"J'ai l'intention de ne rien faire, de faire une récupération totale. Pas mal d'athlètes n'ont pas fait d'hiver 2020 et n'auront pas d'été 2020. Certains n'ont donc pas couru depuis longtemps et vont revenir très fort dès septembre, alors qu'on commence habituellement en octobre ou novembre. On va reprendre tôt pour être performant dès janvier pour avoir un gros hiver 2020. Tout le monde sera là, préparez-vous à avoir un très bel hiver 2020 !"