Championnats de France de cross-country : Chahdi et Daunay sacrés

Championnats de France de cross-country : Chahdi et Daunay sacrés

Publié le , modifié le

Le cross-country n’est pas la plus connue des disciplines et pourtant, chaque année apporte son lot de spectacle et têtes d’affiche, qui se sont affrontées ce dimanche, à Saint-Galmier.

Quand on pense à l’athlétisme, on voit tout de suite cette belle piste en tartan de 400m, ces performances folles bercées par le doux parfum de l’été… Ou encore ces meetings en indoor l’hiver, tout aussi spectaculaires. Mais il y a aussi le cross-country, cette discipline à part dans le milieu, qui régale pourtant nombre de supporters, et offre son lot de spectacle. Ce dimanche, les championnats de France ont eu lieu à Saint-Galmier, non loin de Roanne. Il y a 12 ans, c’est là, sur ce même hippodrome, qu’ont eu lieu les championnats du monde de la discipline.

Le cross n’est pas aussi médiatisé que les autres disciplines de l’athlétisme, et pourtant, son succès n’en reste pas moins populaire. Et pour cause, c’est un sport spectaculaire, qui se court dans les champs, les vastes prairies, voire les hippodromes. Il y a des montées, de la boue, des chemins escarpés… Parfois les cross sont courus dans des conditions climatiques terribles, entre fortes pluies et neige, ce qui a le don de rendre encore plus difficile sa pratique. Mais ça plaît. Malgré les entrées payantes, de nombreux spectateurs se plaisent à venir braver le froid et le vent pour assister à plusieurs courses, où tous les niveaux sont acceptés, du moins au début de la saison. Puis arrivent les championnats, traditionnellement au mois de janvier, où la tension et le niveau global des courses montent. Aux Mondiaux en 2005, pas moins de 38 000 spectateurs avaient fait le déplacement.

Daunay et Chahdi sacrés

Le cross est pratiqué par les plus grands : Kenenisa Bekelé, la légende éthiopienne du demi-fond, a été sacré dix fois champion du monde de la discipline, un record. Ce dimanche, des milliers d’athlètes étaient ainsi attendus à Saint-Galmier, pour le grand rendez-vous national de l’année. Et quelques ténors français du demi-fond sont attendus sur ce parcours assez roulant. La course hommes était  particulièrement relevée, avec la présence d’Hassan Chahdi (double champion de France en titre de la discipline), ou encore le triathlète Vincent Luis, 7e des derniers Jeux Olympiques de triathlon, et 2e l'an passé. Au final, c'est le premier cité qui s'impose, assez facilement.

Chez les dames aussi, des grands noms du demi-fond étaient attendus en première ligne : Sophie Duarte, ancienne championne d’Europe de la discipline et Christelle Daunay, championne d’Europe du marathon, étaient au départ. Les deux athlètes se sont livrées à un magnifique duel, qui a vu finalement la dernière citée l'emporter, après une belle accélération dans les derniers hectomètres. 

Nombreux sont ces demi-fondeurs qui courent les cross afin de préparer au mieux la saison estivale. D’autres s’en sont fait carrément une spécialité à part entière. De quoi lancer un grand suspens pour l’issue de ces championnats de France, qui ont finalement été à l'image de ce sport : spectaculaires.

Mathilde L'Azou @MathildeLAzou