Christophe Lemaitre
Christophe Lemaitre | FRANCK FIFE / AFP

Lemaitre: "une journée sans"

Publié le , modifié le

Christophe Lemaitre, battu pour la première fois depuis quatre ans sur 100 m par un Français, Jimmy Vicaut en finale des Championnats de France à Paris, avait du mal à expliquer cette "journée sans" mais refusait de s'inquiéter à un mois des Mondiaux de Moscou (10-18 août). Il compte rebondir dès dimanche sur sa course fétiche, le 200 m, avant-dernière finale des Championnats de France (17h50).

Est-ce une grosse déception?
Christophe Lemaitre: "Oui quand même car l'objectif était de gagner le titre et finalement je  ne suis pas du tout à la lutte. Je suis loin de Jimmy. C'est vrai, je n'ai pas  pu faire la course que j'avais en tête de faire. C'est dommage d'être aussi  loin. Je perds mon titre champion de France en plus en faisant une course  nulle, loin de ce que je voulais faire. C'est difficile à digérer (...) J'ai un  peu honte d'avoir fait une accélération plutôt qu'un 100 m. Franchement c'est  dommage car c'était une finale, un championnat. Au départ je me sentais bien.  J'avais cette pression de la finale, comme je l'ai dans des championnats, je  pensais que ça allait bien revenir, mais là en fait ça n'a rien fait (...) Je  n'ai pas senti grand-chose. En milieu-fin de course je commence vraiment à  m'appliquer mais c'est trop tard. C'est dommage. C'était une journée sans. Je  suis vraiment passé à travers ce que je voulais faire. C'est dur à expliquer  sur le coup. Il faudra revoir ça. Je ne sais pas ce qui coince. Même l'année  dernière, je me sentais mieux. Là, je n'arrive pas à faire un chrono de mon  niveau."
   
Il vous reste le 200 m pour rebondir dimanche...
C.L: "Bien sûr, l'objectif c'est de gagner le titre et en finale d'essayer de  me donner à fond, tout le virage et d'essayer de garder cette vitesse dans la  ligne droite, en espérant faire un bon chrono."
   
Est-ce que ça vous inquiète à un mois des Mondiaux?
 C.L: "Non, car je sais très bien que je vaux mieux que ça. Je l'ai déjà  prouvé dans mes courses précédentes. Je pense que c'est juste une journée sans  où rien ne m'a réussi forcément et il faudra voir ce qui s'est passé (...) Il  faudra réagir car les Mondiaux c'est dans un mois. Il faudra vraiment beaucoup  bosser pour régler ce détail."

AFP

Championnats de France d'Athlétisme