Ça s'est passé le 6 juillet 2013 : Le Français Mahiedine Mekhissi-Benabbad bat le Record d'Europe du 3 000 m steeple,

Publié le , modifié le

Auteur·e : Antoine Limoge
Mahiedine Mekhissi

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Le 6 juillet 2013, le Français Mahiedine Mekhissi rentre un peu plus dans l'histoire de l'athlétisme. Il améliore le record d'Europe du 3000m steeple, en 8'00'09, dépassant la marque de son compatriote Bob Tahri (8'01'18), lors de la réunion comptant pour la Ligue de diamant d'athlétisme. Une performance de haut niveau qui plus est à domicile, au stade de France à Saint-Denis.

Il voulait passer sous la barre des 8 minutes. C'était l'objectif visé par Mahiedine Mekhissi. L'athlète français débarque au Stade de France en plein changement de carrière. Depuis 6 mois il s'entraîne désormais avec son nouveau coach après s'être séparé de Farouk Madaci. Place désormais aux entraînements aux côtés de Phillipe Dupont, manager du demi-fond à la Fédération française d'Athlétisme. Il sort malgré tout d'une grosse saison 2012 avec notamment une nouvelle médaille d'argent à Londres, devenant le troisième athlète à monter sur deux podiums olympiques consécutifs sur 3 000m steeple.

Un record en ligne de mire 

Désormais il a un objectif : battre le record d'Europe. Mekhissi prépare ce record en réalisant des séances d'entraînement de haut niveau et en remportant quelques jours avant le 1500 m de la réunion de Nancy, en 3 min 33 sec 12, record personnel.

Au meeting Areva le 6 juillet, le Rémois est engagé sur 3 000 mètres steeple aux côtés d'Ezekiel Kemboi, qui l'avait devancé aux Jeux olympiques l'année passée. Toutefois, son but n'est pas de battre Kemboi mais plutôt le record d'Europe du 3 000 mètres steeple détenu par Bob Tahri en 8 min 1 s 18. Après avoir suivi le lièvre de la course, Mekhissi prend la tête à 400 mètres de l'arrivée. Battu par Kemboi (7 min 59 s 03) après une accélération de celui-ci dans la ligne droite, Mekhissi réalise une performance plus rapide que celle de Tahri en terminant en 8 min 0 s 09 et s'empare ainsi du record d'Europe grâce selon lui à l'aide du public mais aussi de Kemboi qui l'a encouragé sur les derniers mètres pendant alors que celui-ci terminait également sa course. L'image est sublime. 

Bien aidé par son ami Ezekiel Kemboi

À la fin de la course, le coureur de fond tricolore est aux anges. Il cherchait ce record, il l'a eu. Il tient tout de même à remercier son fidèle adversaire et ami Kemboi. "Je suis hypercontent. Depuis que je fais de l'athlétisme, je rêve de battre ce record. Mon ami Kemboi m'a donné un coup de main et je suis fier de l'avoir comme meilleur ami et aussi ennemi", déclare-t-il épuisé à la fin de l'épreuve. 

Comme aux Jeux de Londres, Mekhissi, 28 ans, a été nettement devancé par le Kényan, auteur de la meilleure performance mondiale (MPM) de la saison en 7 minutes 59 secondes et 03 centièmes grâce à un sprint tranchant. L'ancienne marque saisonnière (8 minutes 01 secondes et 16 centièmes), le 18 mai à Shanghaï, était l'apanage d'un autre Kenyan, le prodige Conseslus Kirputo, 18 ans. Cette fois, plus qu'un rival, Kemboi a été un allié de Mekhissi en relançant l'allure à 600 mètres de l'arrivée, puis en démarrant à 300 m du but.

Tout comme aux Jeux l'année passée, les deux amis célèbrent ensemble. Adversaires et amis, ils restent inséparables sur le 3000 mètres. Le plus grand, Mekhissi (1,91 m), portant sur ses épaules le poids plume kenyan. Le Français sait que la marche est encore haute pour détrôner Kemboi mais il vient tout de même d'inscrire son nom dans l'histoire de l'athlétisme. 

Antoine Limoge