Antoinette Nana Djimou lance le javelot
Antoinette Nana Djimou lance le javelot | YURI KADOBNOV / AFP

Antoinette Nana Djimou sur le toit de l'Europe

Publié le , modifié le

Antoinette Nana Djimou a été sacrée championne d'Europe de l'heptathlon avec un total de 6544 points, devant l'Ukrainienne Lyudmyla Yosypenko (6387) et la Lettone Laura Ikauniece (6335 pts). Myriam Soumaré, tenante du titre, a arraché la 3e place du 200 m en 23 sec 21/100e, devancée par les Ukrainiennes Marya Ryemyen (23.05) et Hrystyna Stuy (23.17).

Troisième meilleure perf française de tous les temps

Antoinette Nana Djimou (27 ans) n'a pas craqué. Classée 2e à l'issue de la première journée, la Française a construit son succès en négociant à merveille la reprise des épreuves samedi en battant ses records personnels à la longueur (6,42 m) et au javelot (55,82 m). Elle a ensuite géré son 800 m, sa discipline la plus faible, malgré les trombes d'eau qui se sont abattues sur la piste du stade olympique. Au final, elle établit un nouveau record personnel, dépassant largement l'ancien (6409 points à Götzis le 29 mai 2011). Cette nouvelle marque correspond à la 3e meilleure performance française de tous les temps. Blandine Maisonnier a pris la 10e place avec 6009  points.

Soumaré s'arrache pour le bronze

Par temps humide, Myriam Soumaré, en tête jusqu'à mi-ligne droite, a empêché un podium entièrement ukrainien, Viktoriya Pyatachenko terminant 4e en 23 sec 25/100e. Soumaré, 25 ans, avait explosé son record (22.32) en devenant championne d'Europe du demi-tour de piste en 2010, à Barcelone. Elle avait été la reine de la vitesse en Catalogne, avec deux autres médailles, l'argent sur 100 m et le bronze du relais 4x100 m.

Lavillenie et tous les relais en finale

Avec un seul saut en qualifications à 5,55 m, Renaud Lavillenie a posé la pierre angulaire d'une médaille d'or annoncée dimanche à la perche. A la supériorité de Lavillenie, son grand rival national Romain Mesnil n'a pu opposer que trois échecs à 5,55 m. "C'est pas glorieux, j'ai un peu honte de me voir à ce niveau", a sentencié le Bordelais. La 5e et dernière journée verra aussi les quatre relais en lice dans les finales. Le 4X100 messieurs, sans Jimmy Vicaut, qui a ressenti une gêne, a une couronne à défendre. Et, derrière les Ukrainiennes, les filles peuvent décrocher l'argent. Leurs collègues du 4x400 m ont été épatantes, signant le meilleur chrono des qualifications.

La Turquie frappe fort

La Turquie a fait la pluie et le beau temps lors de cette avant-dernière journée à Helsinki. Gülcan Mingir a ouvert le bal turc avec son succès sur le 3000 m steeple en 9 min 32 sec 96/100e. Mingir a devancé l'Ukrainienne Svitlana Shmidt (9:33.03) et l'Allemande Antje Möldner-Schmidt (9:36.37). Chez les hommes, Polat Kemboi Arikan - d'origine kenyane - a fait la loi sur le 10.000 m, s'imposant en 28:22.27 devant l'Italien Daniele Meucci (28:22.73) et le Russe Yevgeniy Rybakov (28:22.96). Enfin, en clôture de la soirée , comme un symbole, Nevin Yanit a conservé son titre continental du 100 m haies en 12 sec 81/100e, face à un vent de 1,4 m/s, pour devancer les Bélarusses Alina Talay (12.91) et Ekaterina Poplavskaya (12.97).

Doublé néerlandais sur 200m

Les garçons néerlandais ont également fait sensation sur le 200 m, avec Churandy Martina (20.42) devant Patrick Van Luijk (20.87). L'Italie aussi a eu son moment de gloire avec le succès de Fabrizio Donato au triple saut avec un bond à 17,63 m, porté par un vent trop favorable (2,8 m/s). La perche féminine s'est disputée dans des conditions très difficiles, entre pluie et bourrasques de vent. A ce petit jeu, c'est la Tchèque Jirina Ptacnikova qui s'est montrée la plus habile (4,60 m) devançant aux essais l'Allemande Martina Strutz (2e) et la Grecque Nikolia Kirakopolou.

Ronald Pognon remplace le jeune Jimmy Vicaut, médaille d'argent du 100 m jeudi, au sein du relais 4X100 m qui défendra son titre de Barcelone en finale, dimanche.  Vicaut, 21 ans, se ressent d'une "gêne". Chez les dames, c'est Christine Arron, dernière relayeuse samedi, et Jennifer Galais qui sortent, remplacées par Myriam Soumaré, médaille de bronze du 200 m, et Lina Jacques-Sébastien.

Voir la video

Voir la video

Voir la video