All Star Perche : Armand Duplantis fait le show à Clermont pour ses retrouvailles avec Renaud Lavillenie

Publié le , modifié le

Auteur·e : Elena Cervelle
Armand Duplantis et Renaud Lavillenie

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Armand Duplantis et Renaud Lavillenie se retrouvaient pour la première fois de la saison hivernale en compétition ce dimanche au All Star Perche à Clermont, organisé par le Français. Le Suédois a une nouvelle fois remporté un concours à plus de 6 m mais surtout, il a pu bénéficier des conseils de son ami et idole, Renaud Lavillenie. Pas de record du monde cette fois-ci, mais de belles promesses pour la suite la saison.

Renaud Lavillenie et Armand Duplantis s’affrontaient en compétition pour la première fois de la saison. L’ancien recordman du monde expliquait s’être "préservé pour ne pas se blesser et être en forme" au All Star Perche. Le nouveau recordman du monde avait prévenu mercredi à Liévin que quelque chose de grand pourrait se passer à Clermont. "Il faudra être là". Et les deux ont livré une compétition grandiose en Auvergne. "L’atmosphère était folle ! Renaud devrait être fier de ce qu’il a accompli. C’est spectaculaire".

Il faut dire que les deux ont l’habitude de se côtoyer sur la piste, et en dehors. En effet, avant d’intégrer le haut niveau mondial, "Mondo" était un fan inconditionné du Français. Depuis, le petit prodige de 20 ans est devenu la référence. Néanmoins, le Suédois n’a pas réussi à battre le record du monde pour la troisième fois en deux semaines.

Cinq concours à plus de 6 mètres

Il avait peut-être en tête l’exploit de Lavillenie en 2014 quand il avait battu le record du monde de la perche (6,16 m) à Donetsk, chez l’ancien détenteur, Serguey Bubka. Ce ne sera pas le cas à Clermont, mais tout le public sait que cela ne s’est joué qu’à quelques détails. Armand Duplantis a tout de même remporté les cinq concours auxquels il a participé cette saison, et à chaque fois en passant au moins 6,00 m. Grandiose.

De plus, Sam Kendricks et Armand Duplantis sont arrivés jeudi en Auvergne et ont passé la fin de semaine à Clermont à s’entraîner avec le champion olympique de la perche. "C’était super. J’adore être à Clermont, c’est comme ma troisième maison, et j’adore m’entraîner avec Renaud. C’était une fin de semaine idéale pour terminer cette saison hivernale."

à voir aussi All Star Perche : le résumé du duel entre Renaud Lavillenie et Armand Duplantis All Star Perche : le résumé du duel entre Renaud Lavillenie et Armand Duplantis Vidéo 10:31

"Je n’avais qu’une chose en tête : éviter de me prendre 30 cm"

Dimanche, c’est comme si rien n’avait changé entre Lavillenie et Duplantis. Qu’importe que l’élève ait dépassé le maître, sur la piste tous deux ont gardé les mêmes réflexes. "J’adore affronter Renaud en compétition. Rien n’a changé entre nous depuis mon record du monde, il continue de me donner ses conseils." Surtout que le perchiste de 20 ans a du mal à se voir au sommet du niveau mondial. "Pour moi il a toujours été le recordman du monde. Je ne suis pas encore habitué au fait de l’être."

Au moment de s’élancer pour son premier essai à 6,19 m, il a pris le temps d’écouter son ami.  "Je lui demandais des conseils tactiques. Je voulais savoir ce qu’il ressentait pour l’appliquer et réussir à passer." L’occasion pour Duplantis de chanter les louanges de son idole, pas surpris par les 5,94 m de Renaud Lavillenie, sa meilleure performance depuis deux ans. "Même s’il n’était pas à son niveau ces derniers temps, tu ne peux jamais le mettre de côté."

Rendez-vous à Tokyo

Du côté du Français, on est sur la même longueur d’onde. "C’était notre première compétition de l’hiver ensemble. Je le connais, je sais comment il saute, il sait que je suis capable de gérer des petits détails qui peuvent faire la différence. J’ai essayé de lui donner des petits trucs par rapport à ce que je voyais. On voit bien qu’il a le potentiel mais il faut que les planètes s’alignent." Même s'il craignait la performance du jeune homme. "Avec le niveau de Mondo, je n’avais qu’une chose en tête c’était d’éviter de me prendre 30 centimètres dans la vue."

En tout cas, on pourra tous les deux les retrouver à Tokyo cet été pour les Jeux Olympiques, et peut-être espérer plus. "Ce serait fantastique de partager un podium avec Renaud".

Elena Cervelle @Elena_Cvl