Arnaud Boetsch
Arnaud Boetsch | MaxPPP

Arnaud Boetsch: "Kent Carlsson me fascinait"

Publié le , modifié le

Le consultant de France Télévisions nous a livré ses sentiments sur Roland-Garros, cette édition 2012 où il voit Nadal battre Federer en finale, et les années précédentes. Il se souvient notamment avoir battu Lendl –son meilleur souvenir- et perdu contre Gaudenzi (son pire échec). Mais c’est le Suédois Kent Carlsson qui l’a subjugué.

Arnaud, quel est votre meilleur souvenir de consultant à Roland ?
« La victoire de Roger Federer en 2009, incontestablement. C’était étonnant de voir Federer s’imposer. Sinon, il y a aussi la finale remportée par Lendl contre McEnroe en 1984. Un triste souvenir pour moi mais un match marquant ».

Et votre meilleur souvenir de joueur ?
« Quand j’ai battu Lendl au premier tour de l’édition 1994. Il était dans sa dernière année et on avait joué sur le Central ».

Votre pire souvenir ?
« Mon abandon contre Andrea Gaudenzi la même année. J’avais battu Korda au deuxième tour et j’ai mal joué contre l’Italien au troisième ».

Quel joueur vous a le plus marqué ?
« Sans conteste Kent Carlsson, un Suédois très fort sur terre qui gagnait tous les tournois sauf Roland-Garros. Je joue contre lui pour mon premier Roland en 1987 et il me colle une raclée. C’était une purge, physiquement horrible. Il était incroyable et m’a marqué »

Et chez les filles ?
« J’adorais Justine Henin pour son style. Elle a gagné quatre finales ici. Elle n’était pas puissante mais intelligente et déterminée. Steffi Graf aussi, ses duels avec Navratilova à la fin des années 80 »

Quel coup auriez-vous aimé avoir ?
« Le service de Sampras. Une arme redoutable ».

Votre pronostic pour les finales ?
« Victoire de Nadal contre Federer en trois sets et victoire de Sharapova contre Errani. La logique ».