Lance Armstrong poursuite Cotador (RadioShack) TDF 2010
L'Américain Lance Armstrong a connu une 8e étape particulièrement éprouvante. | AFP - Joël Saget

Armstrong, mort ou vif ?

Publié le , modifié le

Après un début de Tour en dents de scie et trois chutes, ce dimanche, dans l’étape entre Les Rousses et Avoriaz, l’Américain Lance Armstrong (RadioShack) voit le podium s’éloigner encore un peu plus. Si les médias s’interrogent sur son état de forme, le septuple vainqueur du Tour reste, pour l’ensemble du peloton, un grand champion qu’il ne faut surtout pas enterrer trop vite.

"C'était une très mauvaise journée, a regretté Lance Armstrong après avoir franchi la ligne d'arrivée à Avoriaz. Je n'ai pas su me remettre de cette deuxième chute, je n'ai pas pu me remettre dans le rythme. C'est un mauvais jour, un mauvais Tour qui pour moi est fini. Je vais rester dans la course, essayer de prendre du plaisir mais le Tour est fini." Une annonce aux allures de séisme dans un peloton où il faisait pourtant parti des grands favoris. Si ces rêves de podium se sont effectivement écroulés à l’issue de la 8e étape, Lance Armstrong, désormais 39e au classement général à plus de 13 minutes du leader Cadel Evans, reste pour l’ensemble du peloton un grand champion. "Il a juste joué de malchance", considère l’Allemand Tony Martin (HTC-Columbia). Même son de cloche du côté de l’Espagnol Juan Antonio Flecha (Sky): "Nous sommes tous tombés à un moment ou un autre et ce n’est pas synonyme de fin. C’est un grand champion et il le sera toujours. Quoi qu’en dise les journalistes".

Du côté des coureurs français, Lance Armstrong suscite toujours la même admiration malgré sa contre-performance. "Il a chuté, il s’est fait mal, mais c’est un humain avant tout", rappelle Julien El Farès (Cofidis). Au cas où certains auraient en effet oublié que l’Américain n’est pas infaillible. "Beaucoup de coureurs ont chute aujourd’hui. Même Cadel Evans. La chute, c’est quelque chose qui arrive et ça ne change en rien son talent, estime pour sa part Damien Monier (Cofidis). Lance Armstrong a 39 ans et le poids des années commencent peut-être à peser. Mais si à son âge, je pouvais faire ce qu’il fait je serais super content.". Même si l’Américain a reconnu sa défaite à l’issue des 189 km du jour, beaucoup de coureurs le pensent encore capable de rebondir. "Beaucoup de grands champions sont tombés depuis le début du Tour, Sylvain Chavanel a perdu le maillot sur une chute et l’a récupéré après, Lance Armstrong a beaucoup de caractère alors peut-être qu’il fera quelque chose par la suite", explique Anthony Charteau (BBOX). Et Maxime Bouet d’ajouter (AG2R-La Mondiale) : "Lance Armstrong est quelqu’un qui a beaucoup d’orgueil et je pense vraiment qu’il peut encore gagner une étape."

Isabelle Trancoën