Andy Schleck
Andy Schleck | DIRK WAEM - BELGA MAG - BELGA - AFP

Andy Schleck se voit en "outsider"

Publié le , modifié le

Après une année pourtant très difficile, Andy Schleck s'est décrit comme un "outsider" du Tour de France qui partira samedi de Porto-Vecchio. Vainqueur de l'édition 2010, le cadet des frères Schleck assure "croire en [lui] sans toutefois se "fixer une barre d'objectif".

Agé de 28 ans, Andy Shleck traverse depuis plusieurs saisons une crise de performance terrible. Pourtant, cette saison le Luxembourgeois semble se reconstruire petit à petit. Si la rédemption prend du temps, "Andy" arrive sur le Tour de France plutôt confiant: "Je ne me considère pas comme un favori. Le terme d'outsider convient  mieux", a-t-il dit. "J'ignore où sont mes limites (actuelles). Au Tour de Suisse, j'étais  encore avec huit mecs en montagne. J'espère que ma condition va s'améliorer au  fil des jours. On verra plus tard où sont mes limites, au plus tard au Mont  Ventoux", a ajouté le Luxembourgeois.

"Beaucoup de choses ont changé dans ma vie"

Selon le vainqueur de la Grande Boucle 2010, l'origine de ses maux remonte à sa fracture du sacrum sur le Critérium du Dauphiné en juin 2012 en juin 2012. Dans la foulée, son frère aîné Fränk devait quitter le Tour à cause d'un contrôle antidopage  qui l'a mis hors jeu jusqu'à la mi-juillet 2013. "Beaucoup d'histoires ont circulé sur moi mais je n'ai jamais arrêté de  travailler, jamais cessé de croire en moi et en mes capacités pour réaliser un  bon Tour de France. C'est pour ça que je suis ici", a déclaré le vainqueur du  Tour 2010. "J'ai eu la chance d'être bien entouré, j'ai vraiment remonté la pente. Les  difficultés sont derrière moi", a insisté Andy Schleck, qui a multiplié les abandons en début de saison avant de revenir à un niveau intéressant lors du Tour de Suisse.

"A 22 ou 23 ans, on n'a pas besoin de s'entraîner comme il le faut plus  tard. Ne serait-ce que pour le poids. Avec l'âge, il faut plus de travail pour  perdre les kilos que l'on prend à l'intersaison", a poursuivi le Luxembourgeois, âgé de 28 ans. "Beaucoup de choses ont changé dans ma vie mais  pas ma mentalité, j'ai toujours la même. On ne change pas de mentalité".

Du parcours du Tour 2013, Andy Schleck a déclaré enfin avoir reconnu les parcours corses et la quasi-totalité des étapes de montagne (Pyrénées, Alpes):  "J'ai fait 21 cols à vélo."