Alexis Pinturault

Alexis Pinturault s'impose sur le slalom géant de Val d'Isère

Publié le , modifié le

Alexis Pinturault a remporté le slalom de Val d'Isère ce samedi. Un exploit taille XXL pour le Français qui avait signé le sixième temps de la première manche, à 73 centièmes ! Sur la ligne d'arrivée, il a devancé l'Allemand Felix Neureuther et l'Autrichien Marcel Hirscher, pourtant leader après le premier passage. C'est sa première victoire de la saison, la seconde de sa carrière. Steve Missilier est 25e.

Un exploit de mutant ! Sous les bourrasques de neige de Val d'Isère, Alexis Pinturault a sorti le grand jeu pour s'imposer devant tous les spécialistes de la discipline. Transcendé par le soutien du public, le licencié de Courchevel a remporté son deuxième succès en Coupe du monde, après celui de Moscou la saison dernière. Plus agressif aux entrées de portes, plus tonique malgré les conditions, il s'est imposé au nez et à la barbe de l'Autrichien Marcel Hirscher, leader de la première descente mais troisième à l'arrivée. La deuxième place est revenue à l'Allemand Felix Neureuther, relégué à 50 centièmes.

C'est en passant la ligne d'arrivée et en jetant un coup d'œil sur le chrono que Pinturault a réalisé la portée de sa performance. Son huitième podium en carrière était d'ores et déjà en vue. "Quand j'ai vu l'écart qu'il y avait entre moi et le deuxième, j'ai réalisé que je pouvais faire quelque chose" reconnait-il, tout sourire à l'issue de sa course. Sixième de la première manche, il a eu le mérite de ne pas céder à la pression.

"Ça fait un beau diamant bien taillé"

A l'inverse de Steve Missilier, 15e de la première manche mais 25e au final. "J'ai réussi à canaliser la pression, concède Pinturault. "Il y avait beaucoup de neige, mais la piste était vraiment  excellente. Les conditions étaient parfaites, si ce n'est la visibilité sur le haut". Et d'ajouter, en écoutant les applaudissements du public en son honneur : "Quand on gagne devant son public, c'est toujours spécial. On peut dire que cette victoire a un autre goût que celle de Moscou."

Le staff de l'équipe de France était forcement lui aussi très enthousiaste après sa victoire, à commencer par David Chastan, l'entraîneur du groupe technique des Bleus, qui souligne notamment la préparation perturbée de Pinturault. "Ça fait du  bien à Alexis et à toute l'équipe. Il commençait à être bien à Beaver Creek (ndlr :5e du slalom géant, dimanche dernier). On avait besoin d'un gros résultat, surtout en France. Il n'a que six jours de slalom dans les jambes mais c'est un  grand talent. Il est très fort pour son âge. Quelqu'un d'explosif. Ça fait un beau diamant bien taillé.

Ce succès, aussi beau qu'inattendu va lui faire du bien également dans l'optique du classement général de la Coupe du monde. Même si, de son propre aveu, ce n'est pas encore son ambition. "Le général n'est toujours pas l'objectif pour le moment, j'ai raté quelques courses (ndlr : à cause d'une déchirure ligamentaire à la cheville). Mais après, en fonction des résultats, peut-être...". La modestie est logiquement de mise pour le skieur de 21 ans. Mais avec de telles performances, le discours pourrait rapidement changer.

Réactions

Alexis Pinturault (FRA, 1er): "C'est vrai que, quand j'arrive en bas et que je vois l'écart créé, je suis un peu surpris. Certes je me sentais bien, mais revenir aussi fort en slalom, après ma blessure... C'est ma deuxième victoire (après le slalom parallèle de Moscou, en février 2012, ndr) au regard des palmarès, mais celle-ci a une saveur différente car le slalom est une discipline importante, qui décerne un globe. Et puis devant le public... Je ne m'attendais pas à gagner aussi vite après ma blessure à la cheville. L'objectif, c'était de marquer de points pour remonter dans le classement (qui détermine les dossards dans chaque spécialité, ndr) et si possible décrocher un podium". 

Felix Neureuther (GER, 2e): "C'était un grand jour de slalom. Je préfère ce genre de course, avec des conditions difficiles qui exigent qu'on prenne des risques, à un slalom type Levi. Et le meilleur a gagné aujourd'hui. Je suis satisfait car, en septembre et en octobre, je n'ai pas pu m'entraîner beaucoup à cause de problèmes au dos. Mais ça va mieux maintenant."

Marcel Hirscher (AUT, 3e): "Je suis vraiment content car j'ai skié aussi vite que je pouvais. Et j'ai pris tous les risques en seconde manche en faisant des fautes. Je félicite Alexis pour sa première victoire en slalom. Il skie déjà bien depuis un ou deux ans. Il en gagnera d'autres. Certes, en seconde manche, la visibilité n'était pas super. A cause de la neige, on est arrivé tard hier à notre hôtel. Mais ce n'est pas le problème. Et le départ retardé du slalom a été une bonne chose. Je ne sais pas comment ils vont préparer la piste demain. Aujourd'hui, c'était mou. J'espère que ce sera plus glacé demain s'ils injectent de l'eau".

Steve Missillier (FRA, 25e): "Il me manque de la vitesse dans les deux manches. Je n'ai pas su m'adapter à la neige et puis, physiquement, je dois encore pas mal travailler".

Classement de la Coupe du monde de slalom :

1. Andre Myhrer (SWE)                  150 pts
2. Marcel Hirscher (AUT)               140
3. Felix Neureuther (GER)              116
4. Alexis Pinturault (FRA)             108
5. Jens Byggmark (SWE)                 105

Classement général de la Coupe du monde :

1. Aksel Lund Svindal (NOR)       400 points
2. Ted Ligety (USA)                     342
3. Marcel Hirscher (AUT)             280
4. Manfred Mölgg (ITA)               204
5. Kjetil Jansrud (NOR)                195
6. Alexis Pinturault (FRA)              153
  ...
14. Adrien Théaux (FRA)              111
 20. Johan Clarey (FRA)               102
 24. Gauthier de Tessières (FRA)    79

Vincent Fossiez @VincentFossiez