Yannick Agnel
Yannick Agnel peut profiter de sa nouvelle breloque en or ! | AFP - JOSEP LAGO

Agnel seul au monde

Publié le , modifié le

Yannick Agnel a décroché le titre mondial du 200 m libre mardi à Barcelone en dominant la finale pour s'imposer en 1 min 44"20. Il a devancé l'Américain Conor Dwyer, son partenaire d'entraînement à Baltimore, 2e en 1'45"32, et le Russe Danila Izotov, 3e en 1'45"59.

Le nageur de 21 ans, déjà couronné dimanche avec le relais du 4x100 m nage libre, a fait la course en tête dès la première longueur. Le Français a amélioré la meilleure performance mondiale de l'année en survolant cette finale.

Il est le seul Français - avec Laure Manaudou, championne olympique en  2004 et championne du monde en 2005 du 400 m nage libre - qui ait détenu  simultanément les deux principaux titres internationaux. "Pour tout vous dire, je ne m'y attendais  pas. Je me suis dit 'fais ce que tu sais faire simplement, essaie de réitérer ce que tu as pu nager à Londres et puis on verra bien. C'est tout aussi beau qu'il y a un an", a-t-il assuré.

A son vrai niveau

"Je préférais être médaille d'argent et bien dans ma peau que l'inverse. Là, je suis bien dans ma peau et médaille d'or en plus. C'est vraiment génial, je suis ravi. Je voulais voir, prendre du plaisir. C'est une réponse à d'éventuels détracteurs".

Cette deuxième médaille à Barcelone éclipse quelque peu la polémique qui a éclaté au début des Mondiaux sur les conditions de sa rupture avec son ancien entraîneur, Fabrice Pellerin, et de son déménagement à Baltimore, aux Etats-Unis.Outre ce psychodrame, ses championnats avaient commencé sur un petit rythme, à l'image de son relais plutôt lent lors de la finale du 4x100 nage libre.

Et en demi-finale du 200 m nage libre, Yannick Agnel, qui a longtemps hésité avant de participer aux épreuves individuelles des Mondiaux de Barcelone, n'avait réalisé que le cinquième temps avec un temps peu encourageant. Il a donc su trouver suffisamment de ressources pour se hisser à son vrai niveau en finale. Et c'est tout ce qui compte pour la natation française.  

La finale victorieuse d'Agnel

La réaction du champion du monde

 

 

 

Christian Grégoire