Yannick Agnel
Le Français Yannick Agnel | AFP - JOSEP LAGO

Agnel assure sa finale

Publié le , modifié le

Yannick Agnel s'est rassuré en se qualifiant pour la finale du 200 m nage libre lundi aux Mondiaux de Barcelone, après avoir patiné lors des série. Dans sa demi-finale, il a su davantage mesurer ses efforts pour terminer en 1'47"01, deuxième derrière le Japonais Hagino.

Le Français, qui s'entraîne désormais aux Etats-Unis sous les ordres de Bob  Bowman, celui qui a été le mentor de Michael Phelps, a signé le 5e temps global. Le meilleur chrono a été réalisé par le Russe Danila Izotov (1:45.84). La superstar américaine Ryan Lochte a signé le 2e temps (1:46.06).

"J'ai géré la demi-finale, et ça s'est révélé une demi-finale assez lente", analysait le Français. "On a eu un peu peur lorsqu'on a vu les temps à l'arrivée. On s'est demandé si même les premiers allaient passer. Honnêtement, c'est une demi-finale rondement menée, et il va falloir bien se concentrer et élever le niveau sensiblement pour la finale." Le champion olympique du 200m nage libre sait déjà ce qui l'attend demain pour la finale: "Il va falloir partir comme j'ai su le faire aux Jeux, c'est-à-dire assez vite mais pas trop vite, pour en avoir sous le pied à la fin." Toujours aussi décontracté, il estimait que sa semaine se passait "mieux que ce que je pensais. Il y a quelques mois, je n'étais même pas censé faire ces championnats du monde."

Malgré cela, Agnel est confiant pour la suite des événements. "J'ai essayé d'élever un peu le niveau", a-t-il raconté. "Demain (mardi, jour de la finale), avec une bonne matinée de repos et de la concentration, le  fait d'élever mentalement le niveau, ça devrait le faire", a-t-il estimé. "Il  va falloir passer des vitesses, peut-être même mettre la nitro a la fin ! Je  vais essayer de la gérer comme j'ai su la gérer aux Jeux..Je pense que ça va être serré. Même à ce stade de la  compétition, je me dis que je suis ravi d'être ici parce qu'il y a quelques  longues semaines de ça, c'était loin d'être gagné. Je ne voulais même pas y  participer à ces Championnats et j'ai eu bien tort."

Et pendant que lui patientera jusqu'à sa finale, son amie, Camille Muffat, tentera dans la matinée de rebondir sur les séries du 200m nage libre, après son échec sur 400m. Yannick Agnel y pense forcément: "Camille est une grande championne, pour l'avoir côtoyée toutes ces années. Elle a le coeur et la tête d'une championne. Ca arrive de trébucher parfois, c'est arrivé à tout le monde. Elle saura bien se remobiliser sur le 200."

Christian Grégoire