Yannick Agnel
Le champion olympique, Yannick Agnel | AFP - DAMIEN MEYER

Agnel a le champs libre sur 200m nage libre

Publié le , modifié le

Toujours aux Etats-Unis pour suivre l'entraînement de Bob Bowman, Yannick Agnel doit sérieusement s'interroger sur sa participation au 200m nage libre des Mondiaux de Barcelone. Lors de son départ de Nice, il avait annoncé qu'il ne participerait qu'aux relais en Catalogne. Mais entre le travail effectué avec l'ancien entraîneur de Michael Phelps, et les absences du champion du monde 2009 Biedermann, et désormais des deux vice-champions olympiques, Park et Sun, le chemin vers la médaille d'or lui est ouvert.

La tentation doit être énorme. Jamais sacré champion du monde en individuel, Yannick Agnel a un boulevard devant lui. Encore faut-il qu'il se lance. Le champion olympique en titre voit en effet ses adversaires se retirer de la course des Mondiaux sur 200m nage libre. Vices-champions olympiques à Londres, le Sud-Coréen Park Tae-hwan et le Chinois Sun Yang, ont tour à tour annoncé qu'ils ne s'aligneraient pas sur cette distance à Barcelone, le Chinois préférant se consacrer au 400, 800 et 1500m, comme lors des Mondiaux à Shanghaï en 2011. Avec en plus le champion du monde 2009, Paul Biedermann, et le retraité Michael Phelps, les rivaux du Français sont de moins en moins nombreux.

En fait, il reste tout de même Ryan Lochte, le champion du monde 2011 de la distance, mais ce dernier a un sacré programme avec le 200m dos, 100m papillon et 200m 4 nages, en plus des relais. Pour Yannick Agnel, le défi de devenir le troisième nageur masculin français à devenir champion du monde, deux ans après le doublé Lacourt-Stravius à Shanghaï sur 100m dos est à portée de mains. Et alors qu'au moment de l'annonce de son départ de Nice, sa participation pour les épreuves individuelles était exclue (il est qualifié sur 100m et 200m nage libre), il était beaucoup moins catégorique quelques jours après, sur le plateau de Stade 2. Et avec tout le travail qu'il effectue avec Bob Bowman, ses ambitions pourraient croître encore un peu plus.

Vidéo: L'interview de Yannick Agnel dans Stade 2 du 9 juin 2013 

Voir la video