Jean-Christophe Péraud
Jean-Christophe Péraud | Maxppp

AG2R-La Mondiale ne lâche pas Péraud

Publié le , modifié le

Malgré le temps perdu et les bobos, Jean-Christophe Péraud reste au centre de l’attention de l’équipe AG2R-La Mondiale.

 

Le podium voir le top 10 envolé, Jean-Christophe Péraud était à ramasser à la petite cuillère. Au fond du trou, souffrant dans sa chair et dans sa tête. Il est pourtant reparti au charbon dans le Jura en se montrant à l’avant. De quoi rassurer le manager de l’équipe Vincent Lavenu. « Il me disait « je me sens moyen ». Mon rôle était de lui dire « ça va passer ». S’il passait aujourd’hui, c’était gagné. Quand un coureur vient pour le classement général et qu’il perd deux minutes sur une chute puis quatre parce qu’il n’est pas bien, la nature voudrait qu’il baisse un peu les bras. On est là pour le dynamiser, lui dire de ne pas baisser les bras. »

Pour le remobiliser, Lavenu a trouvé les bons mots et su lui redonner des objectifs sur ce Tour de France. « Six minutes, c’est sûr que ce n’est pas jouable pour le podium mais il y a quand même une place à jouer. 10e ou 15e, ce n’est pas anecdotique sur un Tour, expliquait-il avant l'arrivée à Porrentruy. Ça a une importance pour lui et pour nous. C’est maintenant qu’il faut le soutenir. S’il tient, ça veut dire que derrière il y aura des choses à faire. » 43e du général ce soir (à 18’19’’), Péraud est encore plus loin du compte. On saura dans le contre-la-montre de Besançon s'il est guéri et s'il peut remonter vers le haut du classement. En attendant, Nicolas Roche est désormais le seul leader d’AG2R. « On aurait préféré avoir deux leaders », soutient Lavenu. L’an dernier, l’inverse s’était produit avec une belle 9e place finale pour Péraud et la 26e pour l’Irlandais. A Péraud de regonfler son moral et son classement avant de penser aux JO de Londres qu'il disputera en VTT.