Affaire Cielo: Phelps et Lezak ne sont pas satisfaits

Publié le , modifié le

L'Américain aux 14 titres olympiques, Michael Phelps, et son compatriote Jason Lezak ont indiqué, samedi à Shanghai, ne pas être "satisfaits" prise par le Tribunal arbitral du sport (TAS) de ne pas suspendre le Brésilien Cesar Cielo, contrôlé positif à un diurétique.

Cielo, champion du monde en titre sur 50 m et 100 m nage libre et détenteur  des records du monde sur les deux distances, a été contrôlé positif à un  diurétique en mai. Il a écopé d'un avertissement par la Fédération brésilienne  mais la Fédération internationale (Fina) a fait appel de cette décision devant  le TAS. Celui-ci a décidé jeudi de confirmer l'avertissement et de rejeter  l'appel.

"Quoique que vous fassiez dans la vie, il y a toujours des choses qui ne  vous satisfont pas. Mais au bout du compte, la seule chose qui est importante  c'est vous, alors je ne veux me soucier que de moi", a déclaré Phelp qui ne s'est pas épanché plus sur le sujet, soulignant qu'il préférait rester  concentré sur lui-même, à la veille des épreuves. En revanche, Lezak a été plus direct. "Je ne pense pas que beaucoup de gens soient  satisfaits de cette situation", a-t-il affirmé. "Je n'ai pas tous les éléments  mais tout ce que je peux dire c'est qu'on m'a dit de nombreuses fois: "si tu  mets quelque chose dans ton corps, c'est à tes risques et périls. Tu es  responsable de toi-même". J'espère que ça nous servira de leçon."

Gilles Gaillard