Affaire Armstrong : BMC et Garmin démentent

Publié le , modifié le

Alors que le journal néerlandais De Telegraaf affirme que Georges Hincapie (BMC) ainsi que trois autres anciens équipiers de lance Armstrong (Leipheimer, Vende Velde, Zabriskie) auraient avoué s'être dopés et seraient suspendus en fin de saison par l'agence américaine anti-dopage, les équipes de ces coureurs ont réagi.

Pour BMC, aucune notification d'une éventuelle suspension de son coureur américain n'a été reçu et le président Jim Ochowicz s'est refusé à commenter un article "sur lequel nous n'avons pas  d'information". "Nous n'avons reçu aucune notification d'aucune autorité à ce sujet", a-t-il ajouté.  "George est là pour faire le Tour de France". "Comme hier (mercredi) et les autres jour, il se prépare à l'étape", a  conclu le président de BMC.

Pour sa part, Jonathan Vaughters, le responsable de l'équipe Garmin pour  laquelle courent les Américains Christian Vande Velde et David Zabriskie, s'est  situé sur la même ligne que Jim Ochowicz. "Aucune suspension de six mois n'a été signifiée à aucun membre de  Slipstream Sports (ndlr: Garmin). Ni aujourd'hui (jeudi) ni à une date  ultérieure", a réagi sur Twitter le manager de l'équipe américaine.

Quant à l'américain Levi Leipheimer dont le nom est également cité, il s'est contenté d'un "no comment" ce matin au départ de Rouen tout comme son équipe Omega Pharma-Quick Step, murée dans le silence.

Jerome Carrere