Yannick Bru échange avec Guy Novès
Yannick Bru échange avec Guy Novès | STEPHANE ALLAMAN / DPPI

Accord financier entre la FFR et les ex-adjoints de Novès

Publié le , modifié le

Jean-Frédéric Dubois et Yannick Bru, les adjoints de Guy Novès limogés fin décembre en même temps que l'ex-sélectionneur du XV de France, ont trouvé lundi un arrangement financier avec la Fédération.

"Messieurs Yannick Bru, Jean-Frédéric Dubois et la Fédération Française de Rugby se sont entendus pour régler amiablement les conséquences de leur séparation, de sorte qu'il ne sera, ni de part ni d'autre, effectué de quelconques autres ou plus amples commentaires", a indiqué la FFR, sollicitée par l'AFP. Un accord sur les modalités de leur licenciement, conséquence d'une désastreuse série de six tests sans victoire pour les Bleus fin 2017, a été rendu possible par le fait que les deux adjoints n'aient pas été débarqués pour faute grave, contrairement à Novès, qui a saisi les prud'hommes pour contester la rupture de son contrat contre son gré.

Novès reproche en particulier à Bernard Laporte, le président de la FFR avec qui il entretenait une inimitié notoire, de ne pas l'avoir convoqué à un entretien préalable. Entré en fonction après la Coupe du monde 2015 pour redresser une sélection française en déclin depuis des années, Novès devait mener les Bleus à la Coupe du monde 2019. C'est le premier sélectionneur français à être débarqué. Laporte a remplacé Novès par Jacques Brunel, son adjoint en charge des avants à l'époque où il était lui-même sélectionneur (2000-2007). Manager de Bordeaux-Bègles en début de saison, le Gersois dirigera les Bleus pour la première fois samedi au Stade de France face à l'Irlande.

AFP