Cadel Evans contre-la-montre TDF 2010
Cadel Evans en contre-la-montre | AFP - Pascal Pavani

A qui le Tour ?

Publié le , modifié le

La 20e étape du Tour effectue une boucle de 42,5 kilomètres à l'est de Grenoble à l'issue de laquelle le vainqueur du Tour 2011 sera certainement désigné. Qui d'Andy Schleck, nouveau maillot jaune, de son frère Frank ou de Cadel Evans gèrera le mieux l'effort solitaire et la pression ?

Un an après avoir fait vaciller Alberto Contador dans le chrono de Pauillac, avant de s'avouer vaincu, le Luxembourgeois affrontera cette fois l'Australien Cadel Evans, dont le Tour de France a été pensé en fonction de cette seule étape. D'un point de vue technique et spécifique, l'Australien a un avantage évident dans le contre-la-montre, dont il est l'un des meilleurs spécialistes mondiaux. Comme il n'a pas cherché à grignoter un peu de son retard (57") vendredi dans l'Alpe d'Huez, il doit juger que sa mission n'est pas impossible et envisager, après ses deuxièmes places en 2007 et 2008, de gagner enfin le Tour. "Je ne sais pas si j'ai déjà gagné le Tour, on verra demain", a-t-il dit au sommet de l'Alpe d'Huez. "Je peux seulement dire que je vais rouler le plus vite possible !" Toutefois en 2008, dans le même contexte, il n'avait pu reprendre que 29 secondes à Carlo Sastre.

Cadel Evans bénéficie d'un autre avantage non négligeable: il a disputé ce même contre-la-montre de Grenoble, dont la première partie épousant le col de Chamrousse, lors du dernier Critérium du Dauphiné. N'étant pas encore au meilleur de sa forme, il y avait pris la sixième place à 1'20" du vainqueur Tony Martin, et derrière Bradley Wiggins ou Janez Brajkovic qui ne sont plus là. Andy Schleck n'a pour sa part pas encore de repère sur ce parcours. "Je ne le connais pas encore, je ferai la reconnaissance samedi matin, je l'ai visionné en vidéo mais je sais par les coureurs de mon équipe qui étaient au Critérium du Dauphiné qu'il me convient très bien", dit-il cependant. "L'an dernier, j'ai perdu le maillot jaune dans le contre-la-montre mais cette fois je pense que le parcours me convient mieux. Ma motivation est énorme, ma condition physique est bonne, je me sens très bien et c'est une bonne chose d'endosser le maillot jaune maintenant et de m'élancer derrière Cadel Evans et derrière mon frère." Les statistiques sont en faveur du Luxembourgeois: 18 maillots jaunes à l'Alpe d'Huez, sur 26, ont remporté ensuite le Tour. 70% de chance, ce n'est pas si mal après tout.

Un parcours de "rouleur-grimpeur"

Le parcours, déjà reconnu par les concurrents du Critérium du Dauphiné le mois dernier, comporte deux ascensions, la première au-dessus d'Eybens et de son vélodrome, la seconde sur les contreforts de la montée de Chamrousse, à Vaulnaveys-le-Haut (Km 22,5). Après une descente rapide, la route revient sur une partie plane pour revenir à Grenoble où la ligne est installée près du Palais des Sports et du nouveau stade des Alpes. La préfecture de l'Isère (160.000 habitants), qui héberge chaque automne les derniers Six-Jours organisés en France, accueille la Grande Boucle pour la 39e fois. Deux points de chronométrage intermédiaires sont prévus à Vizille (Km 15) et à Vaulnaveys-le-Haut (Km 22,5).

Ce parcours, qui ne s'adresse pas aux purs rouleurs et dont le Suisse Fabian Cancellara est le grandissime favori, devrait néanmoins favoriser Cadel Evans. L'Australien, tapi dans l'ombre des deux frères Schleck, est le favori logique pour s'emparer du maillot jaune et, normalement, ne plus le lâcher jusqu'à Paris. Mais, galvanisé par sa tunique de leader, Andy ne va-t-il pas se sentir pousser des ailes ? Le Luxembourgeois, qui possède respectivement 53 et 57 secondes d'avance sur son frère et sur Evans devra se faire violence dans un exercice qu'il n'affectionne pas particulièrement mais dans lequel il a progressé ces derniers mois. Thomas Voeckler, lui, essaiera de conserver sa quatrième place face à ses poursuivants immédiats, l'Italien Cunego et l'Espagnol Contador. Le Français n'est plus à un exploit près.Dans tous les cas, la fraîcheur physique sera la clé.

Les deux derniers grands "chronos" du Tour:

2009 (Annecy, 40,5 km):
1. Alberto Contador (ESP), 50,103 km/h
2. Fabian Cancellara (SUI) à 3 sec
3. Mikhail Ignatiev (RUS) à 15 sec
...
12. Cadel Evans (AUS) à 1 min 14 sec
21. Andy Schleck (LUX) à 1 min 45 sec
35. Frank Schleck (LUX) à 2 min 34 sec
115. Thomas Voeckler (FRA) à 5 min 12 sec
2010 (Pauillac, 52 km):
1. Fabian Cancellara (SUI), 51,2 km/h
2. Tony Martin (GER) à 17 sec
3. Bert Grabsch (GER) à 1 min 48 sec
...
35. Alberto Contador (ESP) à 5 min 43 sec
40. Samuel Sanchez (ESP) à 5 min 51 sec
44. Andy Schleck (LUX) à 6 min 14 sec
128. Thomas Voeckler (FRA) à 9 min 11 sec
. La 3e étape du Dauphiné, le 8 juin (42,5 km):
1. Tony Martin (GER), 45,987 km/h
2. Bradley Wiggins (GBR) à 11 sec
3. Edvald Boasson Hagen (NOR) à 43 sec
...
6. Cadel Evans (AUS) à 1 min 20 sec
40. Thomas Voeckler (FRA) à 3 min 18 sec

Julien Lamotte