Thomas Voeckler grimace 23072011
Les grimpeurs vont faire la grimace | AFP-Saget

5 km de chrono supplémentaires

Publié le , modifié le

Le Tour de France 2012 s'enrichit de cinq kilomètres supplémentaires de contre-la-montre. Les deux chronos sont concernés, dont celui à la veille de l'arrivée qui passe à 53,5 km. Des modifications dues "aux modifications techniques sur le terrain après une reconnaissance détaillée", explique ASO. Mais pas de quoi faire plaisir aux grimpeurs qui devront se frotter à plus de 100km chronométrés lors de la prochaine édition.

Mauvaise nouvelle pour de nombreux coureurs: le parcours du prochain Tour de France a été revu par ASO. Et les organisateurs de l'épreuve ont annoncé, vendredi, qu'il faudrait compter cinq kilomètres chronométrés supplémentaires par rapport au premier tracé présenté en octobre dernier. "Cette légère modification, qui nous fait passer au-delà des 100 kilomètres de contre-la-montre individuel, est due aux modifications techniques sur le terrain, après une reconnaissance détaillée", a expliqué Jean-François Pescheux, directeur sportif du Tour, lors du traditionnel rassemblement de début de saison entre ASO et les groupes sportifs à Roissy-en-France.

Le prologue organisé dans Liège le 30 juin (6,1km) n'est pas concerné par ces changements. En revanche, le contre-la-montre de la 9e étape entre Arc-et-Senans et Besançon (9 juillet) a été rallongé de 1,5km. Il passe ainsi de 38 à 41,5km. Le chrono prévu à la veille de l'arrivée entre Bonneval et Chartres (21 juillet) passe de 52 à 53,5km. Les grimpeurs auront tout intérêt à avoir fait la différence en montagne pour s'éviter un retour des purs rouleurs qui voient leurs chances s'accroître avec ces kilomètres supplémentaires.

Le hors-délais revu et corrigé

Autre modification annoncée par ASO: le calcul des délais d'élimination. Le jury ira dans le sens d'une application stricte du règlement de l'UCI, lequel va davantage tenir compte désormais de la topographie et de la distance des étapes dures. Lors de la dernière Grande Boucle, un peloton entier avait été repêché à deux reprises dans les Alpes dont une fois au Galibier où 90 concurrents avaient franchi la ligne plus d'une demi-heure après le vainqueur. "Pour être classé à Paris, il faut être dans les délais", a souligné Pescheux.

Les organisateurs du Tour ont insisté aussi sur l'aspect environnemental. "Tout le monde est conscient que le cyclisme doit être un sport propre sur la voie publique", a déclaré le directeur sportif de la Grande Boucle en annonçant un renforcement des mesures existantes, notamment les zones de récupération des déchets avant et après le ravitaillement à mi-parcours des étapes. ASO a enfin évoqué avec les groupes sportifs un projet visant à revaloriser le classement par équipes, par la mise en place de "casques jaunes" distinctifs pour les coureurs de la formation leader. "La balle est dans le camp des équipes", a relevé Pescheux.

Melinda Davan-Soulas @Melinda_DS