Vidéo : les accrochages sous la pluie

Les 24 Heures du Mans ont été neutralisées une première fois après un violent épisode de pluie, samedi peu après 16h30, qui a causé l'abandon de l'Audi N.3 à la suite d'un accident. Au moment de cette première neutralisation, la Toyota N.7 de l'Allemand Alexander Wurz devançait l'Audi N.2 d'André Lotterer. Alors que les drapeaux jaunes étaient sortis en raison de la forte averse, l'Audi N.3, la Toyota N.8 et la Ferrari 458 Italia N.81, sont entrées en contact à l'entrée de la ligne droite des Hunaudières, avant la première chicane. Les trois voitures ont percuté les rails de sécurité. Si la Toyota TS040-Hybrid de Nicolas Lapierre a pu regagner les stands, le prototype allemand, alors piloté par Marco Bonanomi a dû abandonner, tout comme la Ferrari N.81 (LMGTE). Lapierre a pu rentrer aux stands pour effectuer des réparations, mais n'était toujours pas reparti alors que le soleil était revenu sur la piste peu avant 17h00.

Publié le , modifié le