Pascal Vasselon le directeur technique de Toyota
Pascal Vasselon le directeur technique de Toyota | JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP

Vasselon: "Notre objectif est de gagner"

Publié le , modifié le

Toyota a pour "objectif de remporter les 24 Heures du Mans" pour sa 2e participation, a expliqué vendredi son directeur technique Pascal Vasselon, qui reconnaît cependant que l'écurie japonaise a des "ressources limitées" par rapport à celles de sa rivale, Audi.

La plus rapide des Toyota a roulé 4 secondes moins vite que la plus rapide des Audi lors des qualifications... Cela vous surprend-il ?
P.V: "Non, nous ne sommes pas surpris, nous nous y attendions. Lors des qualifications, nous voulions développer les réglages pour la course, il fallait juste s'assurer de ne pas avoir une position sur la grille trop éloignée (les Toyota sont 4e et 5e sur la grille, ndlr). Nous savions que la pole n'était pas pour nous, donc nous avons beaucoup travaillé lors des qualifications sur notre rythme en course, sur la consommation d'essence et la transition entre pneus pluie, 'inter' (intermédiaires) et 'slicks' (pour piste sèche). Car il est essentiel pour l'équipe et les pilotes d'avoir des éléments d'ingénierie là-dessus."
   
Vous n'engagez que deux voitures contre trois pour Audi. On a l'impression que Toyota veut davantage démontrer les capacité techniques du système hybride que gagner au Mans...
 P.V: "Notre objectif est de remporter les 24 heures. Par contre on a des ressources qui sont limitées et qui ne sont clairement pas au niveau de celles d'Audi. Notre meilleur compromis au Mans est d'avoir deux voitures et deux équipes parfaitement préparées. Car en fait le problème est moins d'avoir une 3e voiture qu'une 3e équipe, utilisée seulement sur une course (et non lors des autres courses du championnat du monde d'endurance). C'est extrêmement difficile à gérer d'un point de vue ressources. Pour nous, le mieux est d'avoir deux voitures qui font le championnat et Le Mans. Ce n'est pas l'idéal pour Le Mans, mais c'est la meilleure solution."
   
Etes-vous déçus de vos performances par rapport à celle de l'an dernier ?
P.V: "Non. Comparer les performances de l'an dernier avec celles de cette année n'a pas de sens, car la piste, le vent, sont différents. On peut  uniquement comparer les performances d'une voiture au même endroit au même moment. Par contre, oui, l'écart sur un tour avec Audi, par rapport à l'an dernier, a augmenté. Et l'an dernier, nous courions pour la première fois au Mans, et notre préparation avait été retardée par un accident. Cette année, nous avons une demi-saison de WEC (Championnat du monde d'endurance) derrière nous. Nous ne sommes pas aussi bons qu'espéré, mais nous sommes plus sereins et déterminés que l'an dernier."
   
    Propos recueillis en conférence de presse

AFP