Audi N.8 stand accident LM 2015
17h51 : L'Audi N.8 bien amochée après son contact avec un rail rentre dans son stand | FREDERIC LE FLOC H / DPPI Media

Une Audi dans le rail, la course neutralisée 45 minutes

Publié le , modifié le

Premiers rebondissements aux 24 Heures du Mans. L'Audi N.7 a été victime d'une crevaison lente mais c'est surtout la R18 N.8 qui a connu une chaude alerte. Surpris par le ralentissement des voitures qui le précédaient dans une slow zone, Loïc Duval n' a pu éviter une collision et il a fini sa course dans un rail avant le secteur d'Indianapolis. Le Français a ramené la voiture et les mécanos ont tout remis en place en moins de cinq minutes. En revanche, la réparation du rail a demandé plus de temps.

Les premières erreurs se font jour alors que la lumière décline. Y compris chez les leaders où chaque seconde compte. Face à l'incroyable rythme mené par les Porsche, les Audi sont sous pression. En plein sprint, Loïc Duval est arrivé un peu trop vite sur une zone neutralisée. Surpris par la faible allure d'une Ferrari, il a touché l'Italienne avant de taper le rail. "J'ai vu des drapeaux verts agités à l'entrée de la slow zone et il y avait trois GTE devant moi, je n'ai pas pu les éviter", a indiqué Duval.

Une réparation éclair

Par chance, la N.8 est restée conduisible et Duval a pu rentrer sa R18 assez rapidement. Prévenu par radio et avec les images, le staff de la N.8 avait tout préparé pour remettre le proto en état en un temps record. Au final, elle ne concédait que deux tours. Le rail endommagé, la direction a neutralisé la course pour réparer. La voiture de sécurité a prolongé son passage en piste puisqu'un autre incident s'est ajouté à celui de l'Audi. La Porsche N.88 a, comme la N.92, eu son problème de moteur, déversant de l'huile sur la piste. Au moment du redémarrage, la Porsche N.17 était en tête devant les Audi 7 et 9.