Audi R18 e-tron quattro N.3 LM2014
L'Audi R18 e-tron quattro N.3 a déjà quitté la course 2014 | JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP

Une Audi au tapis, une Toyota touchée

Publié le , modifié le

Après un passage éclair de fortes pluies, l'horizon s'est éclairci en tête des 24 Heures du Mans. Quinze minutes de folie fatales à l'Audi R8 e-tron quattro N.3 qui s'est accrochée avec une Toyota et une Ferrari dans la ligne droite des Hunaudières. La voiture japonaise a subi de gros dégats mais elle a fini par repartir.

L'orage était annoncé mais il a surpris tout le monde. La pluie battante a noyé le circuit du Mans en quelques minutes et les espoirs de plusieurs voitures. Au premier chef deux grands favoris de la course : Audi et Toyota. Le camp allemand a laissé une voiture sur le carreau, la N.3 pilotée par Marco Bonanomi. L'Italien s'est pris la tête à deux mains quand il a compris que sa course était terminée malgré tant de préparation et d'efforts.

Bonanomi stoppe, Lapierre repart

L'autre grand perdant se nomme Toyota. Le team japonais a vu de longues minutes s'écouler avant de voir Nicolas Lapierre ramener sa TS040 N.8 au stand avec d'importantes réparations à faire. Avec deux voitures engagées contre trois à Audi, ce coup du sort est rude. Il n'y aura plus aucun droit à l'erreur sur l'autre auto en course.

Toyota n'a pas tout perdu

Les circonstances de l'accident ne sont pas encore très claire mais la Ferrari N.81 d'AF Corse est également impliquée. Cette dernière fait également partie des victimes et ne reviendra pas en course. Epargnée par les gouttes et aidée par le safety car, la Toyota N.7 a elle accru son avance en tête. Elle dispose de plus de trois minutes d'avance sur l'Audi N.2 et la Porsche N.20. A noter que ces incidents font aussi le bonheur des deux Rebellion R-One qui remontent aux 5e et 6e rang.

Vidéo : l'accrochage sous la pluie

Xavier Richard @littletwitman