Toyota n’y arrive toujours pas

Toyota n’y arrive toujours pas

Publié le , modifié le

La 16e participation n’a pas été plus couronnée de succès que les précédentes. Favori des 24 Heures du Mans avec sa TS040, le Toyota Racing a encore échoué dans sa quête sarthoise. Un accident et un problème électrique ont renvoyé l’équipe de Pascal Vasselon dans les cordes.

Comme la GT-One en son temps, la TS040 Hybrid avait toutes les qualités pour s’imposer au Mans et rejoindre Mazda, seul constructeur japonais vainqueur, au panthéon. Avec deux voitures engagées contre trois à Audi, Toyota paye au prix fort son manque de moyen. L’auto était parfaite mais si un grain de sable vient à se glisser dans les méandres de ces machines à haute technologie, tout peut s’écrouler. Le premier grain était humide. Un gros grain s’est abattu sur les Hunaudières provoquant un crash entre la Toyota N.8, l’Audi N.3 et la Ferrari N.71. La Japonaise a été la seule à se sortir du carnage mais les dégâts subis l’ont handicapé jusqu’au drapeau à damier. La 3e place de Buemi-Lapierre-Davidson est anecdotique au regard des ambitions du team.

L’autre grain s’est lui glissé dans les circuits électriques de la N.7 qui occupait la tête quasi exclusivement depuis le départ. « Je pense que nous faisions la course parfaite jusque-là, raconte le pilote japonais auteur de la pole position Kazuki Nakajima. Nous menions la course et nous étions très sereins. Je me disais que ça allait peut-être enfin le faire cette année mais c’est arrivé. » La voiture a coupé à l’autre bout du circuit. Complètement à la masse avant qu’un feu se déclare et la contraigne à se ranger le long des rails pour se consumer à petit feu. « C’est dur mais c’est Le Mans. On accepte ça », a commenté Pascal Vasselon beau joueur.

Nakajima était lui dévasté. « C’est un crève-cœur. Je ne sais pas quoi dire. Je suis très déçu pour l’équipe et tous les gens qui nous supportaient. C’est Le Mans et c’est pourquoi on vient ici pour relever le défi. Nous essayerons à nouveau. » Toyota aura-t-il le cœur à revenir ? La TS040 Hybrid est neuve et a donné des gages intéressants en performance. Les Japonais ne devraient pas s’arrêter là car l’histoire n’est pas terminée. La première marche n’est plus très loin. Porsche aussi.

Xavier Richard @littletwitman