Peugeot 908 N.8 Le Mans essais 08062011
La Peugeot 908 N.8 | DR

Sarrazin annonce la couleur

Publié le , modifié le

Stéphane Sarrazin s'est emparé de la pole position provisoire des 24 Heures du Mans 2011. En 3'27"033, le pilote de la Peugeot N.8 a placé sa lionne devant un trident d'Audi R18, placées à près d'une seconde. Les écarts sont toutefois très serrés avec six voitures en moins de deux secondes et demie. Le Team Pescarolo avec son proto essence navigue à 8"4 de la meilleure LMP1 diesel. La journée a été marquée par trois drapeaux rouges.

Sarrazin frappe encore
Six voitures en 2’’4, Stéphane Sarrazin devant trois Audi R18 devant les deux autres Peugeot 908, c’est le résultat du premier mano à mano entre les deux favoris des 24 Heures du Mans. Dans chaque camp, on a mis l’accent sur les réglages et la recherche du meilleur set-up plutôt que sur la performance. Ce n’est qu’en fin de séance que Stéphane Sarrazin a dégainé son chrono le plus rapide, délogeant celui réalisé par Tom Kristensen lors de la journée test du 24 avril dernier. En 3’27’’033, le poleman de Peugeot frappait un gros coup devant les Audi N.2 (à 0’’906), N.1 (à 0’’916) et N.3 (1'’268). Cette grille est provisoire puisque deux autres séances auront lieu jeudi entre 19h00 et 00h00. En LM P2, la HPD N.42 a réalisé le meilleur temps avant de connaître une énorme sortie de route à une minute de la fin des qualifs. Nick Leventis a été conduit à l'hôpital pour subir des examens. Enfin, la BMW N.56 a annoncé la couleur en LM GTE devant les Ferrari N.51, BMW N.55 et les deux Corvette C6 ZR1 officielle.

Dumas perd gros
On appelle cela un fait de course. Pour Romain Dumas, c’est plutôt de la poisse. Il restait une grosse heure de qualification quand l’Aston Martin N.60 s’est retrouvée en perdition au virage de Mulsanne. L’Audi N.1 arrivait et percutait la GT de plein fouet. Le choc frontal était violent pour le tenant du titre, le drapeau rouge impératif. L’avant gauche arraché, la R18 a terminé sa journée de la pire des manières.

Aston un peu mieux qu’en avril
En avril, Aston Martin ne s’était pas découvert d’un fil. Une poignée de tours le matin, peau de chagrin. En juin, les Anglaises se portent mieux. En bas du classement des LMP1 mais les Amr-One ont roulé. 59 tours au total sur la journée (36 pour la 007 et 23 pour la 009). Pas de quoi rassurer l’équipe de David Richards puisque la 007 a fini désossée dans son stand aux douze coups de minuit. La belle s’était retransformée en citrouille…

Drapeau rouge
Douze petits tours en essais libres et puis on tape dans les pneus. Au propre comme au figuré pour la Porsche N.76 d’Imsa Performance pilotée par Raymond Narac. Le Rouennais a connu le gros crash de cette première journée d’essais au Mans. Malheureusement, le choc avec les pneus au virage Ford a provoqué de nombreux dégâts sur la 911 RSR qui n’a pas pu rouler par la suite. Les mécanos du team ont maintenant 24 heures pour remettre la Porsche en état. Choqué, Raymond Narac est lui indemne.

33, le coup de la panne
On ne pouvait imaginer pire entame pour la Lola N.33 du Level 5 Motorsports. Des six heures au programme de cette première journée, la Lola n’en aura vu que trente minutes. La faute à une fuite d’essence détectée lors du tour d’installation peu après 16 heures. Ce n’est qu’à 23h23 que Christophe Bouchut a pu reprendre la piste. Cela n’a pas empêché le pilote de signer le 24e temps en 3’51’’149. Ce vrai départ a coïncidé avec l’arrêt définitif de la Ford N.68, victime d’une casse moteur.

Classement des qualifications

1. Sarrazin-Montagny-Minassian (FRA/Peugeot 908) 3:27.033
2. Tréluyer-Fassler-Lotterer (FRA-SUI-GER/Audi R18 TDI) 3:27.939
3. Dumas-Bernhard-Rockenfeller (FRA-GER-GER/Audi R18 TDI) 3:27.949
4. Kristensen-McNish-Capello (DEN-GBR-ITA/Audi R18 TDI) 3:28.301
5. Wurz-Gené-Davidson (AUT-ESP-GBR/Peugeot 908) 3:28.796
6. Bourdais-Pagenaud-Lamy (FRA-FRA-POR/Peugeot 908) 3:29.466
7. Panis-Lapierre-Duval (FRA/Peugeot 908 HDi-FAP Oreca) 3:30.084
8. Collard-Tinseau-Jousse (FRA/Pescarolo-Judd) 3:35.456
9. Prost-Jani-Bleekemolen (FRA-SUI-NED/Lola-Toyota) 3:37.404
10. Boullion-Belicchi-Smith (FRA-ITA-GBR/Lola-Toyota) 3:38.351
11. Moreau-Ragues-Monteiro (FRA-FRA-POR/Pescarolo-Judd) 3:39.672
12. Pla-Amaral-Hughes (FRA-POR-GBR/Zytek) 3:41.019
13. Kane-Leventis-Watts (GBR/Honda ARX01) 3:42.615 (1er catégorie LMP2)
14. Ayari-Mailleux-Ordonez (FRA-FRA-ESP/Oreca-Nissan) 3:43.124
15. Prémat-Hallyday-Kraihamer (FRA/Oreca-Nissan) 3:43.654
...
18. Ickx-Leinders-Martin (BEL/Lola-Aston Martin) 3:44.415
29. Priaulx-Muller-Hand (GBR-GER-USA/BMW M3 GT) 3:58.426 (1er catégorie GTE-Pro)

NB: deux autres séances d'essais qualificatifs étaient encore prévues jeudi soir, entre 19h00 et 21h00, puis entre 22h00 et 00h00