Rebellion R-One studio
La Rebellion R-One à l'étude | DR

Rebellion se lance dans la bataille des P1

Publié le , modifié le

Audi, Toyota et Porsche ne seront pas seuls l’année prochaine. Malgré la concurrence des usines, l’équipe suisse Rebellion Racing a décidé de continuer à jouer dans la cour des grands avec une nouvelle voiture. La Rebellion R-One est déjà en cours de conception dans les ateliers d’Oreca, spécialiste des châssis d’endurance, et sera propulsée par un moteur essence Toyota.

Dernier privé de la catégorie reine avec le Strakka Racing, le team suisse n’a visiblement peur de rien. Grâce à un nouveau règlement 2014 qui devrait favoriser les voitures les plus efficaces, Rebellion aura davantage d’arguments sous son capot que ces dernières années. Sa nouvelle arme est en gestation dans le sud de la France, chez Oreca. Malgré de bons et loyaux services, le châssis Lola sera donc remplacé la saison prochaine par la Rebellion R-One. « Rebellion Racing a choisi Oreca pour concevoir, développer et construire la Rebellion R-One car Oreca partage des valeurs communes avec l’équipe suisse et est devenu un constructeur de référence de voitures LMP avec une grande expertise et un grand savoir-faire », a indiqué le team suisse dans un communiqué.

Depuis le retrait d’Oreca en tant que concurrent, Rebellion et Strakka se battent à chaque course pour le titre honorifique de meilleur privé. Les Suisses espèrent bientôt lutter à armes égales avec Audi, Toyota et Porsche. « La nouvelle règlementation 2014 procure une réelle opportunité pour les équipes LM P1 privées de prétendre à la victoire au classement général, a expliqué Bart Hayden, Team Manager de Rebellion Racing. Chez Rebellion Racing, nous sommes motivés par la perspective de ces victoires. Nous voulons construire sur nos succès récents et atteindre un niveau encore plus élevé. Nous avons choisi Oreca pour développer et construire la Rebellion R-ONE parce qu'ils ont obtenus des résultats probants et ils ont produit de nombreux prototypes couronnés de succès. »

Leader des LMP2, Oreca fait donc son retour en P1 via Rebellion. Il s’agit d’une belle opportunité de démontrer le savoir-faire du constructeur et peut-être d’attirer une grande marque dans la bataille de l’endurance. « Tout Oreca est très heureux de ce partenariat avec Rebellion Racing, a confié Hugues de Chaunac, Président du Groupe Oreca. Il s’agit d’une équipe qui a fait preuve de belles qualités dans l’exploitation de LM P1 et qui se montre ambitieuse. Parallèlement à notre partenariat avec Toyota Motorsport Gmbh concernant leur programme Le Mans, ce projet de concevoir la nouvelle Rebellion s’inscrit complètement dans le développement de notre activité de constructeur de voitures de course et nous sommes motivés à l’idée de le réaliser avec une structure professionnelle. Nous partageons le goût d’un challenge qui s’annonce très intéressant. » Les deux entités ont une année pour se hisser au niveau des meilleurs. Pas si simple quand on n’a pas les moyens d’un géant de l’automobile…