Porsche 919 Hybrid N.20 esses forêt
La Porsche 919 Hybrid N.20 dans les Esses du Tertre | DR

Porsche rend les armes

Publié le , modifié le

Le Mans est impitoyable. C'est quand on pense maîtriser les éléments que tout s'effondre. A la lutte pour la victoire finale, Porsche s'est heurté au mur des 22 heures. Alors que Mark Webber venait de relayer Timo Bernhard, sa 919 Hybrid s'est mise à tourner au ralenti. L'Audi N.2 a désormais le champ libre pour ajouter une 13e victoire au constructeur d'Ingolstadt.

Le coeur des Porschistes a cogné deux fois dans les poitrines. La première fois quand la 919 est passée en tête à environ trois heures de l'arrivée. La seconde quand le prototype blanc a été signalé au ralenti dans les Hunaudières. L'histoire était trop belle pour le recordman des victoires au Mans (16). Mark Webber a ramené la voiture au stand mais les mécanos ont vite jeté l'éponge. Ils se sont retirés le visage triste comme des urgentistes qui n'arrive pas à sauver un patient.

Un bruit dans le moteur

"Il y a eu un bruit dans le moteur. Il était fatigué, a indiqué le pilote Australien. Mais on reviendra l'année prochaine. On a beaucoup appris cette année." La fin est cruelle mais elle est porteuse d'espoirs pour 2015. Dans toutes les équipes, c'est sur la fiabilité qu'il faudra travailler. "On est déçu mais tout le monde a eu des problèmes", a commenté Romain Dumas, pilote de la 919 soeur et vainqueur des 24 Heures en 2010 avec Audi. Sa Porsche N.14 est elle restée en course quelques minutes de plus avant de rentrer au garage sur un problème de boîte de vitesse. Audi se dirige lui vers un nouveau doublé avec la N.2 et la N1 tandis que la Toyota N.8 miraculée du début de course grimpe sur le podium.

VIDEO : Les faits marquants de la nuit et de la matinée