Porsche 919 Hybrid N.20 Le Mans 2014
La Porsche 919 Hybrid N.20 au Mans | DR

Porsche affole les chronos

Publié le , modifié le

Le retour de Porsche au Mans n’est pas passé inaperçu. Le géant de Stuttgart s’affiche partout sur le circuit sarthois. De la com’ aux feuilles de classement, c’est du pareil au même : tout en haut.

On a beau détenir le record de victoires avec 16 succès, les 24 Heures du Mans imposent une certaine humilité à chaque concurrent. Porsche connaît tellement cette histoire, son histoire, que rien ne sert de brûler les étapes. Ce retour, 16 ans après sa dernière apparition, est une première victoire. « Peu importe le résultat, nous avons franchi plusieurs étapes pour arriver ici », explique le vice-président LMP1 de Porsche Fritz Enzinger. Mais le constructeur allemand ne serait pas ce qu’il est s’il n’avait pas un savoir-faire et des moyens conséquents. La 919 Hybrid est une voiture totalement nouvelle et très avancée sur le plan technologique. Le pari le plus audacieux des prototypes engagés au Mans.

Harley sonne la charge

Porsche mise sur l’avenir mais en récolte déjà les fruits. On verra dimanche si la fiabilité est au rendez-vous. Mais concernant la performance, les ingénieurs ont bien travaillé. Ce qui s’était vu à Silverstone et à Spa s’est reproduit au Mans. Après une première séance d’essais libres studieuse, la 919 a lâché les chevaux lors des qualifications nocturnes. Pas avec son top gun Mark Webber mais avec le Néo-Zélandais Brendon Hartley. « Nous étions en retrait dans la première séance mais il y avait un programme conséquent à faire, explique le pilote de la N.20. Après, on a fait un gros pas en avant grâce à quelques modifications. J’étais très content de voir mon nom tout en haut mais nos rivaux ont peut-être caché leur jeu. » Réponse jeudi soir.

Xavier Richard @littletwitman