Peugeot Hybride 032011
La Peugeot 908 HYbrid4 | DR

Peugeot remet le courant

Publié le , modifié le

Depuis que l'ACO a ouvert la porte aux nouvelles technologies pour ses 24 Heures du Mans, plusieurs constructeurs ont avoué travailler sur le sujet. En pointe sur l'hybride, Peugeot a le premier levé le voile lors du Salon de Genève sur une version hybride-diesel de sa 908. Mais si le Lion avance, il n'est pas question de brûler les étapes. Le premier objectif de Peugeot Sport est de faire participer cette 908 HYbrid4 à la journée test des 24 Heures du Mans.

"L'hybride, on y travaille." Bruno Famin l'avait confirmé lors de la présentation de la nouvelle 908. Mais de l'étude à la piste, il y a bien plus que deux tours d'horloge. Depuis l'apparition de la première version hybride de la 908 en 2008 à Silverstone, le projet a pris du coffre et n'est plus seulement une arme de communication. "Peugeot Sport n’a jamais cessé de travailler sur cette technologie, toujours en étroite collaboration avec les ingénieurs du Groupe", a expliqué le constructeur sochalien lors de la présentation à Genève. Dans la livrée blanche, la Lionne hybride s'offre donc une alternative au tout nouveau V8 diesel appelé à défendre les couleurs de la marque en Intercontinental Le Mans Cup. Enfin plutôt une voie parallèle qui sera explorée lors de la journée test des 24 Heures du Mans mais encore pas en course. "Cet objectif est d’autant plus ambitieux que sa réalisation dépendra à la fois du bon déroulement de la préparation des 24 heures du Mans avec la nouvelle 908, mais aussi du résultat des premiers essais de la 908 HYbrid4 qui auront lieu fin mars", ajoute Peugeot, ambitieux et prudent.

Sous le capot, la 908 HYbrid4 utilise un système basé sur le principe de la récupération d’énergie cinétique de la voiture lors des phases de freinages et de sa restitution en phases d’accélération. Cette énergie rendue disponible permet une amélioration significative du rendement du groupe motopropulseur. Le Lion annonce ainsi un gain de puissance de 60 kW (80 ch), utilisé durant les quelques secondes que durent les phases de restitution. L’énergie stockée - 500 kJ entre 2 freinages - dans des batteries Lithium Ion est délivrée sur les roues arrière de façon automatique lors des accélérations (pas de commande « push to pass »). Le mode électrique seul est quant à lui possible dans l’allée des stands.

Faute d'engagement en compétition, Henri Pescarolo ne parlera pas des équivalences entre essence, diesel et hybride. On peut toutefois espérer avoir une petite idée du gain produit par l'hybride, son impact sur la consommation d'essence et le temps au tour. Les concurrents ont beau cacher leur jeu en essais fin mai au Mans, on peut toujours rêver.

Fiche technique 908 HYbrid4

Châssis : monocoque en carbone

Boîte de vitesses
Séquentielle, hydraulique, 6 rapports + marche arrière

Moteur thermique
Diesel V8 HDi FAP
Cylindrée : 3,7l
Puissance : 550 chevaux

Système hybridePuissance : 60 kW (80 ch)*
* uniquement lors des phases de restitution d’énergie

Energie restituée•Via les roues arrière ;
•500 kJ entre 2 freinages ;
•Stockée dans des batteries Lithium Ion ;
•Restitution automatique lors des phases d’accélération (pas de commande « push to pass »)
Mode électrique seul possible dans l’allée des stands.

Dimensions
Longueur : 4640 mm
Largeur : 2000 mm
Empattement : 2950 mm
Hauteur : 1030 mm
Poids : 900 kg

Voir la video