Peugeot Lamy Bourdais stand LM2011
Pedro Lamy et Sébastien Bourdais dans le stand Peugeot | DR

Peugeot lâche ses fauves

Publié le , modifié le

Le sprint du Mans tire à sa fin. A trois heures du verdict, Audi et Peugeot ont mis leurs dernières forces dans la bataille. Une poignée de secondes séparent Fässler-Lotterer-Tréluyer de Bourdais-Lamy-Pagenaud. Dans l’état-major du Lion, on a élimé ses griffes en ôtant les moins tranchantes…

Bruno Famin a tranché, Simon Pagenaud et Sébastien Bourdais finiront seuls les 24 Heures du Mans. Les deux Français représentent les meilleures armes pour aller chercher l’Audi N.2 en tête de la course. Depuis 01h30 ce matin, les fines lames de la 908 N.9 se relayent au volant, soit plus de la moitié de la course.

Exit Pedro Lamy, un ton en dessous de ses partenaires lors de son relai en soirée. Auteur d’un crash spectaculaire en essais à Spa, le Portugais n’affiche plus la même sérénité que les saisons précédentes sur les 908. La victoire est en jeu et Famin assume le rôle du patron.

Chez Audi aussi on ne change pas une équipe qui gagne. Avant de passer le volant à André Lotterer, Benoît Tréluyer avait assuré son intérim en tête pendant 55 tours d’affilée au levé du jour. 3h30 d’un effort intense sur cinq relais avec les mêmes pneus Michelin. Un record pour l’Alençonnais et pour les montures de Bibendum. A l’approche du drapeau à damiers, chaque détail compte.

Voir la video

Voir la video

Voir la video